LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Un salon de l'armement bien opaque

15 min
À retrouver dans l'émission

JOURNAL DE 7H de Renaud Candelier

La France accueille depuis hier l'un des plus grands salons mondiaux de l'armement à Villepinte près de Paris. Eurosatory, ce sont 53 pays vendeurs d'armes dont la France. Le gouvernement a axé sa communication sur des équipements de protection et des outils de haute technologie destinés aux militaires. Mais ce salon n'en reste pas moins celui des armes à but léthal. Pour la première fois, trois ONG, se sont vues interdire l'accès à ce salon. Il s'agit d'Amnesty, CCFD-Terre-Solidaire et Oxfam France.

La France va soutenir une intervention militaire dans le nord du Mali. François Hollande l'a affirmé hier afin de lutter contre dit-il "l'installation de groupes terroristes". Cette vaste région actuellement occupée militairement par des rebelles touaregs et des islamistes armés. Une déclaration du président français qui arrive après le passage par Paris de plusieurs dirigeants africains voisins du Mali.

François Hollande en chef des armées, de la diplomatie et du commerce; bien loin donc des affaires qui préoccupent son parti. A commencer par l'avenir compromis de Ségolène Royal à la Rochelle. Martine Aubry a même annulé un déplacement dans le Gard pour venir la soutenir en compagnie de Cécile Duflot. Le dissident PS olivier Falorny a décidé hier de se maintenir. Et Martine Aubry aurait pu prendre également un billet pour Carpentras dans le Vaucluse.

Carpentras qui illustre ce matin les positions et ambiguités à droite comme à gauche. La socialiste Catherine Arkilovitch aux prises avec le FN et l'UMP dans une triangulaire a décidé de se maintenir contre l'avis de la secrétaire générale. Localement, la socialiste refuse donc le front républicain en assimilant droite populaire et front National. Pas de front républicain non plus à l'UMP. Jean-François Copé s'en est expliqué hier. Lors de son point presse Copé a précisé que les candidats UMP qui se désisteraient alors qu'ils peuvent se maintenir, pour faire élire un FN contre la gauche seront «désavoués».

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......