LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les évacuations depuis Kaboul

Des roquettes sur l'aéroport de Kaboul, la France et ses alliés défendent la création d'une "zone protégée"

12 min

A la veille du départ de l'armée américaine d'Afghanistan, les dernières évacuations se déroulent sous protection des Etats-Unis mais des roquettes ont été lancées contre l'aéroport de Kaboul.

Les évacuations depuis Kaboul
Les évacuations depuis Kaboul Crédits : VALENTINA BRESCHI, CLÉA PÉCULIER - AFP

Des roquettes, ce matin, dans le ciel de Kaboul, alors que se déroulent les dernières évacuations sous protection des Etats-Unis, à la veille du départ de l'armée américaine d'Afghanistan. La France et ses alliés vont défendre, aujourd'hui, la création d'une "zone protégée" pour continuer à mener des opérations humanitaires. Il reste 300 Américains à évacuer d'Afghanistan, mais combien de civils se trouvent sur la liste noire des Talibans ? Impossible à évaluer et le temps est compté, car les Etats-Unis s'apprêtent à quitter l'aéroport de Kaboul ce mardi 31 août. Que faire pour les dizaines de milliers d'Afghans qui souhaitent partir ? La France et le Royaume-Uni vont plaider, ce lundi, devant le Conseil de sécurité des Nations Unies la création d'une zone protégée qui permettrait de poursuivre les opérations humanitaires. Pour atteindre cet objectif, Emmanuel Macron estime qu'il faut discuter avec les Talibans. Il s'en est expliqué dimanche soir, au 20h de TF1, depuis l'Irak où il était en visite officielle ce week-end : impossible d'ignorer les nouveaux maîtres de Kaboul. Discuter oui, reconnaître non. Il faudrait pour cela que les Talibans s'engagent à respecter les droits humains, ce dont beaucoup doutent encore. Reportage de Franck Mathevon.

Des ONG qui travaillent en Afghanistan s'interrogent sur les belles promesses des talibans pour accéder aux plus vulnérables. Parce que la moitié de la population afghane est mal nourrie, mal soignée, parce qu'elle a besoin de l'aide humanitaire, Action contre la Faim va reprendre son travail de terrain après dix jours de suspension. Quant à la crainte d'être visé par un attentat, elle est moins forte aujourd'hui que la peur de voir les bailleurs de fonds se détourner de l'Afghanistan, comme l'explique Sophie Chateau, de Médecins sans frontières, qui fait travailler plus de 2000 personnes en Afghanistan. Reportage d'Isabelle Labeyrie.

Les autres titres du journal

En France, près de deux millions de salariés sont tenus de présenter un pass sanitaire, s'ils sont au contact du public.

Toujours sur le front sanitaire, les hôpitaux sont toujours sous pression mais dans un état stable. Le CHU de Lille constate que 97% des malades du Covid ne sont pas vaccinés. Certains sont mêmes anti-soins.

A huit mois de la présidentielle, la droite et la majorité s'interrogent, chacune de leur côté, sur les divisions qui peuvent les miner.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......