LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La rentrée sous Covid, l'an dernier, à Avignon

Rentrée des classes sous la menace du variant Delta

13 min

12,3 millions d'élèves font leur rentrée à partir d'aujourd'hui, masque sur le nez dès le CP. Au premier cas de Covid, classe fermée, en maternelle et au primaire. Au collège et au lycée, seuls les élèves vaccinés pourront rester en présentiel.

La rentrée sous Covid, l'an dernier, à Avignon
La rentrée sous Covid, l'an dernier, à Avignon Crédits : Isabelle Gaudin - Radio France

De la maternelle au lycée, les classes ont été nettoyées, désinfectées avant d'accueillir, à partir d'aujourd'hui,  12,3 millions d'élèves. Seuls les enfants en maternelle, échappent au masque. Son port reste obligatoire du CP à la Terminale, à l'intérieur des classes. Dans la cour, à la récréation, les règles varient, localement. Tout sera précisé ce matin, par les chefs d'établissement et les enseignants. 89% d'entre eux sont vaccinés, indique Jean-Michel Blanquer.  Le ministre de l'Education nationale est sûr de son protocole scolaire : au premier cas de Covid, classe fermée, en maternelle et au primaire. Au collège et au lycée, seuls les élèves vaccinés pourront rester en présentiel. Précisions d'Hakim Kasmi.

Crainte sanitaire et inquiétudes pédagogiques, après un an et demi de pandémie et de cours en pointillé, à distance, en présentiel. Aujourd'hui, 162 enfants et adolescents, âgés de moins de 19 ans sont hospitalisés en France, soit moins de 1% des patients du Covid en réanimation alors que ces jeunes représentent 23% de la population générale. En clair : ils ont moins de risques que les adultes de tomber gravement malades mais ils peuvent faire circuler le coronavirus. Suite à une année scolaire 2020-2021 alternant cours en présentiel et à distance des syndicats enseignants auraient souhaité un aménagement des programmes. Il n'en est pas pour l'instant, estime le ministre Jean-Michel Blanquer. Delphine Jurjevik, professeure d’Histoire-Géographie dans l’Essonne (interrogée par Hakim Kasmi), doit donc s'adapter comme l'ensemble des enseignants pour reprendre les notions qui auraient dû être acquises l'an dernier mais que les élèves ont eu du mal à assimiler, avec les cours à distance.

Les autres titres du journal

La rentrée des classes sous l’œil d'Emmanuel Macron et des caméras, dans une école de Marseille, ce jeudi matin. Hier, le chef de l'Etat a mis l'accent sur la sécurité dans les quartiers nord de la ville, comme un air de pré-campagne présidentielle 

Gros plan sur la vallée du Panshir, au nord de l'Afghanistan, l'une des rares provinces à résister aux talibans

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......