LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La flambée de violence s'étend au Royaume-Uni

8 min
À retrouver dans l'émission

* Le face-à-face entre opposants et régime se poursuit en Libye . Le Gouvernement libyen accuse l'Otan de bavure. Selon le colonel Kadhafi** , un raid aérien aurait fait 85 morts à Zlitane, à l'est de Tripoli. L'otan parle lui d'"objectif militaire légitime." Les combats se poursuivent donc, dans la communication mais aussi sur le terrain.

Pourtant, le porte-avion français Charles de Gaulle , lui, repart vers la France aujourdhui, après 4 mois et demi passés au large de la Libye. Il doit arriver à Toulon vendredi, où il restera plusieurs mois pour des questions de maintenance et de réparations.

C'est la procédure normale pour ce navire qui peut passer 100 jours par an en mer, guère plus. Mais la France se retrouve du coup sans porte-avions car elle n'a qu'un seul navire de ce genre. Le Charles de Gaulle va-t-il faire défaut à la coalition en Libye ? "Non", estime Jean Guisnel , journaliste au Point et spécialiste des questions de stratégie et de Défense:


Jean Guisnel tient également un blog "Défense ouverte". Il répondait à Frédéric Métézeau .


* La troisième ville britannique touchée, à son tour, par la flambée de violences au Royaume-Uni. Manchester a été la plus secouée la nuit dernière. 4e nuit consécutive d'émeutes dans le pays. Un peu plus calme à Londres , avec les renforts policiers décidés par le premier ministre David Cameron** . Le chef du Gouvernement britannique réunit aujourd'hui une nouvelle fois son Gouvernement en urgence.

* Une journée à faire le yo yo hier et finalement les Bourses se reprennent. Les marchés asiatiques repartent à la hausse ce matin. Dans le sillage du rebond européen, mais surtout américain. 4% pour le Dow Jones. Parmi les explications : ce message d'apaisement de la Réserve fédérale américaine** : La Fed va, dit-elle, garder son taux d'intérêt directeur proche de zéro pendant deux ans encore.

* Un livre, un prix !! La loi Lang sur le prix unique du livre a 30 ans aujourd'hui. Elle a permis d'assurer des revenus aux libraires sans inégalités entre petites et grandes enseignes. Mais aujourd'hui tout semble un peu moins rose. Les libraires indépendants** mènent même une grande campagne de communication pour sauver leur profession.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......