LE DIRECT
Premier discours en Asie pour Emmanuel Macron, devant un millier de personnes à Xian (Chine), le 8 janvier 2017

Emmanuel Macron veut représenter l'Europe aux yeux de Pékin

15 min

Le Président français est en Chine pour y établir un rapport politique plus direct. Parmi les dossiers évoqués entre Emmanuel Macron et son homologue Xi Jinping : des partenariats économiques, la Corée du Nord ou encore le réchauffement climatique.

Premier discours en Asie pour Emmanuel Macron, devant un millier de personnes à Xian (Chine), le 8 janvier 2017
Premier discours en Asie pour Emmanuel Macron, devant un millier de personnes à Xian (Chine), le 8 janvier 2017 Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Emmanuel Macron est sur la nouvelle route de la soie à la rencontre d'une Chine conquérante qu'il souhaite séduire pour y investir. Le Président français y a atterri dans la nuit de dimanche à lundi. Il a déjà promis de revenir "au moins une fois par an en Chine". Profitant des incohérences de l'Américain Donald Trump et des fractures internes chez l'Allemande Angela Merkel et la Britannique Theresa May, Emmanuel Macron espère être le premier interlocuteur de la Chine en Europe. De nombreux accords économiques et culturels devraient être signés. 

Les autres titres du journal

Des grèves par dizaines sont prévues ce lundi dans l'industrie allemande. Un puissant syndicat de la métallurgie demande la semaine à 28 heures, payée 28, avec une prime pour compenser la baisse de salaire. IG Metall réclame aussi une augmentation de 6% des salaires mais le patronat ne veut pas aller au-delà de 2%. Les syndicats évoquent un meilleur partage de la réussite économique allemande.

Manifestations organisée par IG Metall à Ludwigsburg (Allemagne), le 14 décembre 2017
Manifestations organisée par IG Metall à Ludwigsburg (Allemagne), le 14 décembre 2017 Crédits : Marijan Murat - Maxppp

Malgré une économie au beau fixe, l’Allemagne se prépare peut-être à vivre l’un des conflits sociaux les plus durs de ces dix dernières années. Plus de 140 entreprises devraient être touchées par la grève, cette semaine. Si rien ne bouge, des grèves plus longues sont à prévoir dès le mois de février. 

Pimkie est la première entreprise française à utiliser les ruptures conventionnelles collectives, en s'appuyant sur la récente réforme du Code du Travail. Il s'agit d'une forme de "plan de départs volontaires", en dehors du cadre d'un plan social. Ce serait donc moins contraignant pour l'employeur qu'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

Les autorités jordaniennes s'apprêtent à envoyer une aide humanitaire exceptionnelle aux réfugiés syriens. Ils sont bloqués à la frontière dans des camps de fortune. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......