LE DIRECT
Le procureur spécial, Robert Mueller, a mis en cause lundi trois personnes, dont l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort

Robert Mueller : le procureur qui peut faire vaciller Donald Trump

15 min

A quelques jours du premier anniversaire de l'élection de Donald Trump, l'enquête sur sa campagne s'accélère. Trois de ses anciens conseillers sont poursuivis. La justice tente d'établir un lien direct avec Moscou ce qui prouverait une ingérence.

Le procureur spécial, Robert Mueller, a mis en cause lundi trois personnes, dont l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort
Le procureur spécial, Robert Mueller, a mis en cause lundi trois personnes, dont l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort Crédits : SAUL LOEB - AFP
  • Oui ou non, l'équipe de Donald Trump s'est-elle concertée avec Moscou pour influencer le résultat de la campagne américaine? Trois anciens collaborateurs du président sont inculpés. Paul Manafort, notamment, est sous le coup de douze chefs d'accusation. S'il n'est pas directement question de la Russie dans les documents, Paul Manafort est soupçonné de complot contre les Etats-Unis, blanchiment et enrichissement via l'Ukraine. Autre accusé : George Papadopoulos ancien conseiller en politique étrangère du candidat Trump. Il concède avoir menti au FBI.

Aux manettes de cette enquête extrêmement politique, il y a le procureur spécial Robert Mueller. A 73 ans, l'ancien patron du FBI a réussi un coup de maître, lundi. Les journaux le présentent désormais comme l'homme le plus puissant de Washington. Nous rejoindrons notre correspondant à Washington, dans un instant.

  • Coup de téléphone, aussi, à notre bureau, en Belgique. C'est en Flandre que Carles Puigdemont s'est exfiltré, lundi soir. Accusé de rébellion, le chef indépendantiste catalan pourrait y demander l'asile.
  • Dans ce journal également : compte-rendu d'audience, au procès des complices présumés de Mohammed Merah. Le réquisitoire a eu lieu hier. Le frère du tueur encourt la réclusion criminelle à perpétuité. L'avocate générale a rappelé cette formule d'Al-Qaïda : "la guerre, c'est la ruse". Selon elle, Abdelkader Merah a "fabriqué" Mohammed Merah.
  • Chose promise, chose due : le gouvernement confirme la suppression du régime de Sécurité sociale spécifique des étudiants. Certains pourront, peut-être, mieux se soigner, selon La Fage, principal syndicat étudiant.
À venir dans ... secondes ...par......