LE DIRECT
L'ancien président de Nissan , Carlos Ghosn, a de nouveau été arrêté ce 4 avril par les procureurs de Tokyo, qui l'accusent d'avoir cherché à s'enrichir personnellement

Carlos Ghosn a été interpellé au Japon

15 min

Carlos Ghosn a été interpellé ce jeudi matin à son domicile de Tokyo sur de nouveaux soupçons de malversations financières, un mois à peine après avoir été libéré sous caution, une arrestation qu'il a jugée "révoltante et arbitraire".

L'ancien président de Nissan , Carlos Ghosn, a de nouveau été arrêté ce 4 avril par les procureurs de Tokyo, qui l'accusent d'avoir cherché à s'enrichir personnellement
L'ancien président de Nissan , Carlos Ghosn, a de nouveau été arrêté ce 4 avril par les procureurs de Tokyo, qui l'accusent d'avoir cherché à s'enrichir personnellement Crédits : KAZUHIRO NOGI - AFP

Un yacht a-t-il été acheté pour Carlos Ghosn avec l'argent du groupe automobile Nissan ? La justice japonaise enquête et a arrêté l'ancien patron, ce jeudi matin. Il pourrait être inculpé une quatrième fois, toujours pour des malversations financières. Dans un communiqué, le parquet de Tokyo dit reprocher à Carlos Ghosn d'avoir causé à Nissan des pertes financières de 5 millions de dollars entre décembre 2015 et juillet 2018. Cette arrestation, décrite par la télévision publique NHK comme très inhabituelle pour une personne remise en liberté sous caution près d'un mois auparavant, serait en lien avec des paiements suspects effectués à un partenaire commercial de l'alliance Renault-Nissan à Oman, au Moyen-Orient. Carlos Ghosn aurait notamment acheté un yacht et investi dans une société dirigée par son fils aux Etats-Unis.

Carlos Ghosn a réagit après cette arrestation dans un communiqué : "mon arrestation est révoltante et arbitraire", écrit-il.  "Elle fait partie d'une nouvelle manœuvre de certains individus chez Nissan qui vise à m'empêcher de me défendre en manipulant les procureurs", poursuit-il. "Pourquoi venir m'arrêter alors que je n'entravais en rien la procédure en cours sinon pour me briser ?", dit encore Carlos Ghosn, qui rejette toutes les accusations portées contre lui.

Les autres titres du journal

Certains modèles de prothèses mammaires sont soupçonnés de provoquer des cancers. La France les retirent du marché. L'Agence de sécurité du médicament et des produits de santé doit l'annoncer ce jeudi matin.   

Les enseignants sont de nouveau appelés à faire grève ce jeudi contre le projet de loi Blanquer. Les parents d'élèves les soutiennent de plus en plus.   

Emmanuel Macron se rend en Corse ce jeudi, pour clore son "grand débat national". Entre boycott et sujets sensibles : sa visite s'annonce mouvementée.    

A quoi rassemblera le débat de ce jeudi soir entre les têtes de liste des partis candidats aux élections européennes ? Ils seront douze, avec un temps de paroles plutôt réduit moins d'un quart d'heure chacun au total.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......