LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La centrale nucléaire de Bugey, près de Lyon, où l'association Greenpeace a fait s'écraser, mardi, un drone et un avion miniature pour attirer l'attention sur la "vulnérabilité" de certains sites

Des installations nucléaires vieillissantes, rendues plus vulnérables par un "recours excessif à la sous-traitance" : conclusions alarmantes d'un rapport parlementaire

15 min
À retrouver dans l'émission

Après 5 mois d'enquête sur la sûreté nucléaire en France, des députés dénoncent, dans un rapport, une trop grande dépendance de notre pays au nucléaire et toute une série de défaillances matérielles et humaines.

La centrale nucléaire de Bugey, près de Lyon, où l'association Greenpeace a fait s'écraser, mardi, un drone et un avion miniature pour attirer l'attention sur la "vulnérabilité" de certains sites
La centrale nucléaire de Bugey, près de Lyon, où l'association Greenpeace a fait s'écraser, mardi, un drone et un avion miniature pour attirer l'attention sur la "vulnérabilité" de certains sites Crédits : PHILIPPE DESMAZES / AFP - AFP

Renforcer le rôle de l'Autorité de sûreté nucléaire, contrôler la sous-traitance dans le secteur, envisager d'autres modes de stockage des déchets, mettre plus de gendarmes dans les centrales ou encore publier un programme prévisionnel des réacteurs à démanteler : Une commission d'enquête parlementaire préconise 33 mesures pour rendre les centrales nucléaires plus sûres face aux risques d'accident et de terrorisme.
Selon les députés, qui ont travaillé sous la présidence du centriste Paul Christophe, l'accident survenu en 2011 à Fukushima, au Japon, à la suite d'un tsunami a démontré qu'il fallait toujours se préparer au scénario du pire.  Ils soulignent notamment les inconvénients liés à la sous-traitance : selon eux, 80% des tâches dans les centrales sont assurées par des prestataires.  Il en résulte, jugent-ils, une déperdition des compétences chez les exploitants, une dépendance vis-à-vis des entreprises sous-traitantes et une dilution des responsabilités.  Par conséquent, les parlementaires proposent de favoriser la réintégration de certains savoir-faire au sein des exploitants ainsi que la formation de jeunes.  
Inquiète des effets du vieillissement du parc français, la commission préconise aussi d'établir un calendrier de fermetures de centrales - un scénario auquel réfléchit le gouvernement dans le cadre de sa future programmation pluriannuelle de l'énergie, selon des critères de sûreté et de sécurité. 

Analyse de Véronique Rebeyrotte

Crédits : Visactu

Les autres titres du journal 

Une nouvelle nuit de tensions, à Nantes : 11 personnes ont été interpellées après la  la mort d'un jeune de 22 ans, tué par un policier lors d'un contrôle routier avant-hier. 

Angela Merkel reçoit, aujourd'hui, à Berlin, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, son principal opposant dans  la crise migratoire en Europe : Elle avait largement ouvert, en 2015, les portes de l'Allemagne aux demandeurs d'asile fuyant la guerre en Syrie. Lui est l'un des artisans de la fermeture de la "route des Balkans". Viktor Orban avait refusé d'ouvrir son pays aux migrants, au nom de la défense des valeurs chrétiennes de l'Europe. Le Premier ministre hongrois dit voir un '"immense succès"de ses thèses dans l'évolution de la politique migratoire allemande,  durcie, sous la pression des conservateurs de la CSU.

Un vote crucial, aujourd'hui, au Parlement européen, sur les droits d'auteur : Les créateurs de contenus en tous genre, artistes et éditeurs de journaux se mobilisent contre les GAFA pour défendre la réforme européenne du droit d'auteur,proposée par la Commission européenne en septembre 2014, est dont l'objectif est la modernisation du droit d'auteur rendue nécessaire par la révolution numérique, la dernière législation sur le sujet remontant à 2001. L'idée étant d'obliger les plateformes à mieux rémunérer les créateurs de contenus., 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......