LE DIRECT
Carte des opérations du débarquement en Normandie du 6 juin 1944

75e anniversaire du Débarquement: les commémorations ont débuté en France

16 min

Soixante-quinze ans après le débarquement des Alliés en France, une dizaine de chefs d'Etat, de gouvernement et de têtes couronnées se retrouvent jeudi sur les plages normandes dans un contexte de désaccords transatlantiques accrus depuis l'arrivée au pouvoir du président américain.

Carte des opérations du débarquement en Normandie du 6 juin 1944
Carte des opérations du débarquement en Normandie du 6 juin 1944 Crédits : Sophie RAMIS - AFP

C'est un anniversaire lourd de sens que l'on commémore ce jeudi, alors que s'amoncellent les divisions entre les anciens Alliés. Français, Britanniques et Américains sont présents sur les plages de Normandie où débarquaient il y a 75 ans 150 000 hommes. Les cérémonies ont débuté ce jeudi matin.

Ce sera en effet la dernière cérémonie officielle de la Première ministre britannique, Theresa May. Elle démissionne ce vendredi. Avec le Président français, elle posera la première pierre d’un mémorial à Ver-sur-mer (Calvados), dédié au 22 400 britanniques tués pendant la bataille de Normandie. Le chef de l’Etat retrouvera ensuite à 11h son homologue américain au cimetière de Colleville-sur-mer où sont inhumés plus de 9 000 soldats  au dessus d’Omaha Beach. Une cérémonie de 75 minutes en présence de leurs épouses et de 160 vétérans.

L’insigne de chevalier d’honneur sera remis par Emmanuel Macron à 5 anciens combattants américains. Les deux Présidents prononceront ensuite un discours avant un défilé aérien franco-américain. La diplomatie reprendre alors le dessus avec un déjeuner de travail entre les deux dirigeants. Au menu, l’Iran, le terrorisme ou encore la guerre commerciale avec la Chine . Emmanuel Macron rejoindra en milieu d’après-midi Colleville Montgomery pour honorer les 177 français du commando Kieffer qui ont débarqué le 6 juin 44 et pour remettre le fameux bérets verts aux 15 nouveaux commandos marine brevetés. 

Les autres titres du journal

Fiat-Chrysler retire son offre de fusion avec Renault. Le groupe italo-américain estime que "les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies".

Nous irons ensuite au Danemark où les sociaux-démocrates remportent les législatives aux dépend des Libéraux. Le Danemark devient ainsi le troisième pays nordique, après la Suède et la Finlande, à choisir un gouvernement de gauche en moins d'un an.

La crise des urgences hospitalières en France continue. Une grande manifestation est prévue à Paris, ce jeudi. Nous nous pencherons sur le malaise des professionnels. 

Yannick Jadot est-il trop pressé, trop gourmand ? L'euro-député écologiste souhaite, à terme, "conquérir et exercer le pouvoir". Il s'attire autant de soutiens que de critiques.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......