LE DIRECT
Viktor Orban, devant le Parlement européen ce mardi, a autorisé la distribution de 20.000 visas dorés entre 2013 et 2017

Obtenir un visa doré pour 50 000 euros : c'est possible sous Viktor Orban

16 min

La Hongrie de Viktor Orban a distribué très largement des "visas dorés" qui ont permis a des milliers d'étrangers de s'installer en Hongrie, de voyager partout en Europe, et d'y travailler. L'identité de ces "migrants" de luxe n'est pas anodine.

Viktor Orban, devant le Parlement européen ce mardi, a autorisé la distribution de 20.000 visas dorés entre 2013 et 2017
Viktor Orban, devant le Parlement européen ce mardi, a autorisé la distribution de 20.000 visas dorés entre 2013 et 2017 Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Quand l'argent ouvre les frontières. De l'argent versé, par millions à la Hongrie en échange de ce qu'on appelle des "visas dorés". Ils donnent la possibilité de voyager partout en Europe, dans la zone Schengen, et d'y travailler. La Hongrie du conservateur Viktor Orban en a largement distribué. La majorité des quelques 20 000 bénéficiaires de ces "visas dorés" hongrois distribués entre 2013 et 2017 sont soit des Chinois, soit des Russes et pas n'importe quels Russes : des membres de l'élite, tous proches du pouvoir poutinien.

Jusqu'en 2017, il fallait investir, pendant cinq ans, 300 000 euros dans des emprunts d'Etat hongrois et s'acquitter de 60 000 euros d'honoraires payées à des sociétés intermédiaires plus ou moins proches d'Orban. Depuis, le pouvoir hongrois propose les mêmes permis de résidence permanents, valides partout en zone Schengen, contre 50 000 euros, payables en quatre ans.

Les autres titres du journal

L'ONU demande aux insurgés syriens, à Idleb, de quitter les zones urbaines pour protéger les civils. Les combats, si possible, ne doivent pas avoir lieu près des habitations. Notre correspondant, Etienne Monin, est ce jeudi matin près de la province où l'offensive doit être menée. Il a rencontré ces civils, justement. Nous le rejoindrons.

Nous reviendrons sur le "plan pauvreté" d'Emmanuel Macron. Le Président de la République doit le présenter ce jeudi matin et l'on sait déjà qu'il sera doté d'une enveloppe de huit milliards d'euros pour aider, notamment, les familles à scolariser leurs enfants dès trois ans, pour mieux accompagner le retour à l'emploi. Rien, ou presque, sur le logement. Qu'en pense la fondation Abbé Pierre ? Nous serons en ligne avec l'un de ses représentants.

Il a obtenu 100 voix de moins que son prédécesseur au perchoir. Richard Ferrand est - malgré tout - élu président de l'Assemblée nationale. Certains députés "La République En Marche" ont voté pour le Modem, vous l'entendrez.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......