LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les personnels des hôpitaux en grève jeudi, pourquoi ça va mal ?

Mobilisation nationale dans l’hôpital public

15 min

Médecins, aides-soignants, doyens et étudiants sont appelés à descendre dans la rue, ce jeudi. Une mobilisation pour sauver l’hôpital public. Vont-ils être entendus par l’exécutif ?

Les personnels des hôpitaux en grève jeudi, pourquoi ça va mal ?
Les personnels des hôpitaux en grève jeudi, pourquoi ça va mal ? Crédits : Visactu

Les soignants se disent épuisés. Ils dénoncent leurs conditions de travail, le manque de lits et de moyens pour l'hôpital public. Ce jeudi, des manifestations sont prévues un peu partout en France et cela va bien au-delà de la grève des urgences, démarrée en mars. Actuellement d'ailleurs, le mouvement ne cesse de s'étendre : 268 service sont concernés sur environ 490.

Ce jeudi, tous les corps de métiers sont invités à manifester, ainsi que les associations de patients, les étudiants et les syndicats. Le gouvernement, lui, promet un nouveau plan d'ici la fin du mois de novembre, dans un contexte très politique. Les grévistes sont sceptiques car le budget de la Sécurité sociale est discutée au Sénat, or les sommes allouées à l'hôpital sont moitié moindres que ce que réclame les soignants.

Écouter
1 min
Les précisions de Tara Schlegel

Même dans les rangs de la majorité, certaines voix se font entendre. Ainsi, Jean-François Cesarini, député du Vaucluse, estime que le plan de soutien du gouvernement pour les hôpitaux arrivera un peu tard.

Écouter
1 min
Jean-François Cesarini, député La République En Marche du Vaucluse, au micro de Rosalie Lafarge

Les autres titres du journal

Dans l'attente des chiffres sur la croissance allemande, nous nous penchons sur la possible récession, l'Allemagne étant trop dépendante des exportations.     

Un cessez-le-feu est annoncé entre Israël et le Jihad Islamique dans la bande de Gaza. Ce jeudi matin, des roquettes étaient encore tirées vers Israël, mais la trêve, depuis, semble tenir.      

Des milliers de Syriens, de retour chez eux, victimes de violences et menaces sous le régime de Bachar al-Assad. Ils pensent repartir en Europe et alertent l'association syrienne pour la dignité des citoyens.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......