LE DIRECT
En acceptant l'accord, Bayer n’admet aucune faute et pourra continuer à vendre son herbicide Round'Up aux Etats-Unis

Bayer fait un chèque d'au moins 10 milliards de dollars pour solder des litiges sur le glyphosate

16 min

Dix à onze milliards de dollars : c'est le montant impressionnant de l'accord que le géant allemand de la chimie Bayer s'est résolu à signer pour indemniser des plaignants américains, afin de solder plus de 100 000 litiges concernant surtout le Round'Up.

En acceptant l'accord, Bayer n’admet aucune faute et pourra continuer à vendre son herbicide Round'Up aux Etats-Unis
En acceptant l'accord, Bayer n’admet aucune faute et pourra continuer à vendre son herbicide Round'Up aux Etats-Unis Crédits : Robyn Beck - AFP

L'accord d'indemnisation est très vaste : près de 10 milliards de dollars pour éviter des procès. La firme Bayer est prête à payer face aux accusations contre son pesticide, le Round'Up. "On a rarement vu un règlement à l’amiable avec autant de zéros", concède une professeure de droit dans le New York Times. Avec le nombre de plaintes comprises dans l’accord, la somme dont bénéficiera chaque victime se situe entre 5 000 et 250 000 dollars. C'est tout de même très loin des dommages et intérêts infligés à Bayer lors de ses trois procès perdus depuis 2018. D'autant que Bayer n’admet aucune faute et pourra continuer à vendre son herbicide Round'Up.

La fermeture des tribunaux à cause du coronavirus a en réalité joué en faveur du géant allemand de l’agrochimie. Il était difficile d’espérer un procès dans les conditions actuelles. Une partie de la somme servira également à financer un comité indépendant de cinq scientifiques chargé de déterminer une fois pour toutes s’il existe un lien entre le Round'Up et le cancer.

Au moins 25 000 plaignants ont toutefois refusé de signer l’accord. Des procès pourraient donc encore avoir lieu.

Ce pourrait être un précédent pour les victimes françaises, selon Corinne Lepage, avocate spécialisée dans le droit de l'environnement et ancienne ministre. "Quand vous acceptez de payer 10 milliards pour indemniser 100 000 victimes c'est colossal. Pour tous les procès que nous pourrons avoir en France ou en Europe contre le Round'Up et le glyphosate, c'est quand même un précédent assez génial", souligne-t-elle. 

Les autres titres du journal

Le chômage partiel longue durée sera indemnisé à 84% du salaire net. Il pourra durer deux ans maximum. Le dispositif présenté mercredi soir par Emmanuel Macron.    

Une mobilisation est prévue ce jeudi près de Clermont-Ferrand pour relocaliser la production de bouteille d'oxygène à usage médical. Une entreprise avait fermé il y a un an dans la région. La crise sanitaire donne un deuxième souffle au combat des salariés.     

Nous irons à Besançon à trois jours du second tour des municipales. Les candidats se battent à coup d'arguments écologistes, ce qui fait écho à la Convention citoyenne sur le climat. 

Zoom sur l'amitié américano-polonaise entre Donald Trump et Andrzej Duda : deux Présidents à la Maison Blanche ce mercredi qui se rapprochent pour des questions de calendrier électoral. Le président américain en a profité pour annoncer le transfert de troupes américaines depuis l’Allemagne vers la Pologne.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......