LE DIRECT
France : les émissions de CO2

Quelle pollution autour des écoles en Île-de-France et à Marseille ?

17 min

Deux associations dressent le premier inventaire des établissements d’Île-de-France et à Marseille en fonction des polluants auxquels les enfants sont exposés. Le dioxyde d'azote dépasse trop souvent les seuils autorisés.

France : les émissions de CO2
France : les émissions de CO2 Crédits : Visactu

Un quart des écoles parisiennes dépassent les seuils légaux de concentration en dioxyde d'azote (NO2), selon une cartographie de l'association Respire, qui témoigne de la mauvaise qualité de l'air respirée par les enfants, de la crèche au lycée, en Ile-de-France. Respire reconnait tout de même que la situation s'est nettement améliorée dans la capitale depuis 2012. Elle a croisé les données d'Airparif avec la carte des établissements accueillant des enfants.

Le travail a été le même par Greenpeace à Marseille. L'ONG écologiste assure là que 25% des écoles et crèches marseillaises sont situées dans des zones fortement polluées, où l'air extérieur contient des concentrations de dioxyde d'azote à des niveaux supérieurs à ceux fixés par les directives européennes.

Les deux associations proposent de créer des Zones à Faibles Emissions "ambitieuses", en réduisant la circulation de voitures et de poids lourds, et - à terme - en sortant définitivement du diesel puis de l'essence. Un tel projet est déjà à l'étude en Ile-de-France dans la zone entourée par l'A86. L'association Respire propose aussi de mettre en place des "voies vertes" sur les autoroutes, réservées aux véhicules électriques, aux transports en commun ou au covoiturage. Enfin, Greenpeace et Respire souhaitent restreindre la circulation aux abords des écoles par une série de mesures en faveur des piétons et des transports en communs.

Les autres titre du journal

Theresa May se dit prête à démissionner pour faire voter son texte négocié avec Bruxelles pour sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne. La Première ministre quittera son poste si - et seulement si - le Parlement valide son accord. Ce mercredi soir, par ailleurs, les députés ont rejeté toutes les options alternatives.

En France, Emmanuel Macron accepte trois démissions au sein du gouvernement : Nathalie Loiseau, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi. Le remaniement s'annonce donc plus large que prévu face aux élections européennes et municipales .

La pièce d'Eschyle perturbée par des antiracistes en début de semaine à la Sorbonne sera reprogrammée. Des étudiants accusaient la mise en scène d'être "racialiste", parce que certains acteurs portent des masques noirs. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, et le ministre de la Culture, Franck Riester, ont condamné "fermement" l'annulation de cette pièce, évoquant "la liberté d'expression et de création dans l'espace universitaire".

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......