LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Il faut un "coup de frein brutal", selon la formule utilisée par Emmanuel Macron

Confinement Acte 2, la France de retour à la maison pendant un mois pour lutter contre le Covid-19

14 min

La France se reconfine pour un mois, dès la nuit prochaine. Un dispositif moins sévère que celui de la première vague : écoles ouvertes, tout le monde au travail, accueil des familles dans les ehpads. Des annonces enrobées de pédagogie.

Il faut un "coup de frein brutal", selon la formule utilisée par Emmanuel Macron
Il faut un "coup de frein brutal", selon la formule utilisée par Emmanuel Macron Crédits : Gabrielle Cézard / Hans Lucas - AFP

C'est donc reparti comme en mars : confinement dès demain sur tout le territoire pendant un mois. Un coup de frein brutal, selon la formule présentée par Emmanuel Macron, seule solution pour épargner les plus fragiles, les plus jeunes, les plus modestes et les soignants, face à une deuxième vague plus virulente qu'imaginée. 3 000 malades sont actuellement en services de réanimation, un niveau inédit depuis début mai. Le président de la République a pris soin d'expliquer et de justifier sa décision. Autrement dit, il a fait la pédagogie du reconfinement. Analyses de Stéphane Robert.

Deux confinements sur une même année : le premier a duré quasiment deux mois avec toutes les conséquences sociales, psychologiques que l'on connaît, et le second, moins de six mois après, pour une durée de quatre semaines en théorie. C'est beaucoup à supporter pour la population française. Est-elle prête à accepter ce nouveau sacrifice, cette restriction de liberté, de vie sociale ? Pour en parler, l'invité de ce journal est Benjamin Morel, politologue, maître de conférences à l'Université Paris II Panthéon-Assas.

Écouter
2 min
Benjamin Morel, politologue

Qui dit reconfinement dit bien entendu conséquences sur l'économie. Le télétravail n'est toujours pas imposé, Emmanuel Macron appelle tout de même à sa généralisation. Un nouvel effort est demandé aux commerces non essentiels, fermeture des bars et restaurants. Et pour limiter le choc, il y aura, encore une fois, un soutien des entreprises pendant toute cette période. Un "plan d'aide spécial" sera d'ailleurs mis en place pour les plus fragiles. Explications d'Annabelle Grelier

L'un des grands changements de ce nouveau confinement, c'est que la vie des enfants, des adolescents et des étudiants ne sera pas autant perturbée cette fois-ci. Les établissements scolaires accueilleront normalement les élèves, sauf à l'université où les cours seront donnés en ligne. C'est une source d'inquiétude pour les parents et les enseignants puisqu'on ignore encore les protocoles qui seront mis en place. A ce sujet, comment s'en sortent les autres pays européens ?  Il y a un pays qui a déjà passé le cap du reconfinement total, c'est l’Irlande. Emmanuel Macron s'en est peut-être inspiré puisque là-bas, les écoles restent ouvertes, mais la décision n'a pas vraiment fait consensus. Correspondance depuis Dublin signée Emeline Vin.

Les autres titres du journal

La présidentielle aux Etats-Unis, c'est mardi prochain, et dans la dernière ligne droite de la campagne, l’Arizona est au cœur de la bataille. Chacun de leur côté, Donald Trump et Kamala Harris ont sillonné hier ce grand état du sud-ouest des Etats-Unis. L’Arizona est habituellement un bastion républicain mais désormais c’est un nouvel état pivot. Joe Biden a de l'avance dans les sondages. Et ceux qui détiennent peut-être la clé du scrutin dans cet état, ce sont les latino-américains. Reportage de Benjamin Illy.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......