LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Andrés Manuel Lopez Obrador remporte une victoire historique à la présidentielle mexicaine, amenant la gauche au pouvoir pour la première fois dans un pays miné par la corruption et la violence

Pour la première fois de l'histoire moderne du Mexique, la gauche accède à la présidence avec la victoire, hier, d'Andrés Manuel Lopez Obrado, dans un Mexique confronté à la corruption et à la violence

15 min

Andrés Manuel Lopez Obrador a obtenu, hier, une large victoire à l'élection présidentielle mexicaine, offrant un premier succès historique à la gauche, dans un pays confronté à une vague de violences sans précédent, avec 145 assassinats politiques pendant la campagne

Andrés Manuel Lopez Obrador remporte une victoire historique à la présidentielle mexicaine, amenant la gauche au pouvoir pour la première fois dans un pays miné par la corruption et la violence
Andrés Manuel Lopez Obrador remporte une victoire historique à la présidentielle mexicaine, amenant la gauche au pouvoir pour la première fois dans un pays miné par la corruption et la violence Crédits : PEDRO PARDO / AFP - AFP

Une page se tourne au Mexique : Pour pour la première fois depuis 1910, un président de gauche vient d'être élu. Andres Manuel Lopez Obrador a recueilli, hier, entre 53% et 53,8% selon de premières estimations officielles. Il prend la tête d'un pays gangrené par la violence. Andres Manuel Lopez Obrador a remporté, hier, l'élection présidentielle mexicaine, permettant à la gauche d'accéder au pouvoir, pour la première fois dans l'histoire moderne du Mexique. "C'est un jour historique", a lancé Andres Manuel Lopez Obrador, dont les initiales, "AMLO" ont été scandées par ses partisans, cette nuit, dans les rues de Mexico, ville, dont AMLO fut le maire entre 2000 et 2005. Le vétéran de gauche, 64 ans, se présentait pour la troisième fois à la présidence. Cette fois-ci fut la bonne. C'est donc une victoire historique de la gauche et de son héros, "AMLO",  au niveau national mais aussi local. AMLO doit être investi en décembre prochain à la présidence du Mexique. Mais il a déjà promis de chasser la corruption du Mexique, de faire baisser la violence. Plus de 200.000 personnes ont été tuées au Mexique, depuis 2006,  année où le gouvernement de Felipe Calderon a déployé l'armée, dans les rues, pour démanteler les cartels de drogue. On a compté 145 assassinats politiques pendant la campagne présidentielle, deux rien qu'hier. Mais de quelles marges de manœuvre dispose réellement AMLO ? Analyse à Mexico, de notre correspondante Emmanuelle Steels.

Les autres titres du journal

Emmanuel Macron est attendu à  Nouakchott, en Mauritanie, pour un déjeuner avec les chefs d'Etat de l'Union africaine, suivi d'une rencontre avec ses homologues du G5 Sahel ; un double échange consacré à la sécurité en Afrique, après une série d'attentats au Mali

A la Une en France, deux inquiétudes : celle des fonctionnaires, appelés à davantage de mobilité par le gouvernement, pour passer d'une administration à l'autre et puis l'inquiétude des Français qui travaillent en Suisse et qui seront bientôt confrontés à la préférence "indigène", permettant aux entreprises suisses de privilégier l'embauche de travailleurs locaux.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......