LE DIRECT
Manifestants à Alger le 4 mars 2019 contre la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika

Candidature de Bouteflika : nouvelles manifestations nocturnes en Algérie

15 min

Abdelzaziz Bouteflika confirme sa candidature à un cinquième mandat présidentiel. S'il est élu en avril prochain, il décidera la date d'une présidentielle anticipée, à laquelle il promet de ne pas être candidat. Une concession parmi d'autres qui ne semble avoir aucun effet sur les manifestants.

Manifestants à Alger le 4 mars 2019 contre la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika
Manifestants à Alger le 4 mars 2019 contre la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika Crédits : Ryad Kramdi - AFP

Plusieurs centaines de jeunes sont sortis pour protester contre la candidature du Président Bouteflika à un cinquième mandat. C'est désormais officiel, le dossier du chef de l'Etat pourtant hospitalisé en Suisse a été déposé hier en fin d'après-midi au Conseil constitutionnel. Une candidature assorti de quelques concessions. S'il est élu en avril prochain, le chef de l'Etat promet d'organiser une présidentielle anticipée à laquelle il ne se représentera pas. Les précisions de Nathanaël Charbonnier. 

Pour les autorités, il s'agit de gagner du temps estime le politologue de l'université d'Alger Rachid Tlemçani. Selon lui, le mouvement risque de se radicaliser.  Il est interviewé par Nabila Amel. 

Les algériens sont soutenus par la diaspora. Il y a eu des manifestations hier à Toulouse, Marseille...A Paris, place de la République, Angélique Ferrat a recueilli le témoignage d'une contestataire du pouvoir. Elle portait une énorme pancarte avec ce slogan : "non au mandat de la honte, 20 ans ça suffit !"

Au Vénézuela, Juan Guaido parviendra-t-il à revenir à Caracas ? L'opposant au Président Maduro revient d'une tournée en Amérique du Sud après avoir bravé une interdiction de sortie du territoire. Les explications de Benjamin Delille. 

Emmanuel Macron se lance dans la campagne pour les européennes. Il s'est exprimé hier soir sur une chaîne de télévision publique italienne et formulera demain matin dans la presse régionale ses propositions pour une "Europe qui protège". Le compte-rendu de Mathilde Imberty. 

À venir dans ... secondes ...par......