LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le réchauffement climatique met en danger nombre de glaciers, ici celui d'Arnes, dans la Vanoise

Le GIEC expose les conséquences d'un réchauffement climatique à 1,5 degrés

15 min

Il faudra des transformations rapides et surtout majeures, si l'on veut limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés, ce qui avait été acté lors de la COP21 à Paris. C'est ce qui ressort du rapport du rapport du GIEC, présenté cette nuit en Corée du Sud par les experts climat de l'ONU.

Le réchauffement climatique met en danger nombre de glaciers, ici celui d'Arnes, dans la Vanoise
Le réchauffement climatique met en danger nombre de glaciers, ici celui d'Arnes, dans la Vanoise Crédits : Vincent Isore - Maxppp

Le Groupe international d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) prévient que les températures moyennes progresseront probablement de 1,5°C entre 2030 et 2052 si le changement climatique se poursuit au rythme actuel. Dans leur rapport, les experts du GIEC observent qu'une augmentation de 1,5°C comporterait déjà des risques pour la nature et pour l'humanité.  Et pour ne pas dépasser ces températures, il faudrait changer "rapidement, profondément et sans précédent" nos façons de consommer les terres, l’énergie, nos façons de nous déplacer et nos méthodes de construction. Précisions de Véronique Rebeyrotte.

Les autres titres de l'actualité 

Au Brésil, c'est le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro qui est arrivé très largement en tête lors du premier tour de l’élection présidentielle, avec près de 46% des voix, bien plus que ce que prédisaient les sondages. Les électeurs sont divisés, entre inquiétude sur leur futur démocratique et ras le bol de la corruption de leurs politiques. Reportages d'Olivier Poujade et Anne Vigna.

En Roumanie, un référendum qui fait flop : celui qui invitait les habitants à se prononcer pour ou contre le mariage homosexuel ce week-end. Le sujet a laissé les roumains indifférents nous dira Marie-Pierre Vérot.

En Espagne, une femme attend le verdict du premier procès des bébés volés de la dictature franquiste, les précisions de Mathieu de Taillac.

Enfin, c'est aujourd'hui que débute le procès d'UBS à Paris. La banque suisse est accusée de démarchage illicite et de blanchiment de fraude fiscale. Les sommes en jeu sont énormes, nous dira Marie Viennot.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......