LE DIRECT
Chronologie du mouvement social des "gilets jaunes" qui secoue la France depuis octobre 2018

Gilets jaunes : est-ce le souverain qui soutient l'opinion, ou l'inverse ?

15 min

Après deux semaines de silence, il va tenter de se faire entendre des gilets jaunes.Emmanuel Macron prendra la parole ce lundi soir. Il est attendu sur une série de mesures destinées à redonner du pouvoir d'achat aux Français. Ce ne sera pas une revalorisation du SMIC, dit la ministre du Travail.

Chronologie du mouvement social des "gilets jaunes" qui secoue la France depuis octobre 2018
Chronologie du mouvement social des "gilets jaunes" qui secoue la France depuis octobre 2018 Crédits : PAZ PIZARRO, MARIE ALBERT - AFP

Quelle réponse d'Emmanuel Macron à la mobilisation des "gilets jaunes" ? C'est pour eux que le Chef de l'Etat prendra la parole, ce lundi soir à 20h, dans les médias. Une allocution lors de la laquelle la gouvernement promet des mesures concrètes pour le pouvoir d'achat.

Avant cela, le Chef de l'Etat recevra, ce lundi matin, les partenaires sociaux et certains élus à l'Elysée. Nous analyserons la méthode utilisée. "L'urgence sociale - à savoir le pouvoir d'achat - n'est que l'expression d'un dysfonctionnement de notre modèle social", analyse le politologue Stéphane Rozès. Ce modèle, ajoute-t-il, "ne peut pas s'enclaver dans des disciplines immédiates, parce que _la France est un pays qui fonctionne à la vision_. Son génie est de se projeter". Selon le président de CAP (Conseils, analyses et perspectives), "la politique comptable du rabot empêche notre génie économique, social, politique à se déployer".

Nous nous demanderons aussi quel impact la réponse d'Emmanuel Macron peut-elle avoir sur sa politique européenne, à cinq mois des élections européennes. Selon Stéphane Rozès, "Emmanuel Macron pourrait profiter de cette crise pour dire à Bruxelles "j'ai besoin - comme tous les autres peuples - de marge de manœuvre pour d'abord remettre en marche mon peuple". Le politologue estime que c'est le contraire de ce qui se fait aujourd'hui. Il retrouverait alors la souveraineté française et le souverain soutiendrait l’opinion. Et non l'inverse.

Les autres titres du journal

La coalition gouvernementale en Belgique a volé en éclat, ce dimanche, à cause du Pacte sur les migrations de l'ONU. Le Premier ministre, Charles Michel, souhaite le signer. Les nationalistes flamands, qui craignent  une arrivée en nombre de "migrants clandestins" se retirent.

Reportage au Pays de Galles, où des "pro-Brexit" il y a deux ans doutent aujourd'hui. Le Parlement britannique votera ce mardi pour ou contre le texte négocié par Theresa May avec Bruxelles.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......