LE DIRECT
Les Gilets jaunes veulent des « RIC » : de quoi s'agit-il ?

Vers le référendum d'initiative citoyenne ?

15 min

Edouard Philippe admet "des erreurs" dans la gestion de la crise face aux manifestations et aux demandes des gilets jaunes. Le Premier ministre s'exprime dans Les Echos, ce lundi matin. Il s'est notamment dit ouvert à la mise en place d'un "référendum d'initiative citoyenne". Détails.

Les Gilets jaunes veulent des « RIC » : de quoi s'agit-il ?
Les Gilets jaunes veulent des « RIC » : de quoi s'agit-il ? Crédits : Visactu

Faire voter le peuple sur un projet de loi ou pour révoquer un élu. Cela existe déjà en Suisse. En France, le référendum d'initiative citoyenne est une demande de plus en plus pressante des manifestants en "gilets jaunes". Ils veulent faciliter la consultation du peuple sans forcément y associer le Parlement en amont. Le Premier ministre, Edouard Philippe, estime dans Les Echos, ce lundi matin, que "le référendum peut être un bon instrument dans une démocratie, mais pas sur n’importe quel sujet ni dans n’importe quelles conditions". Il y aura un débat sur le sujet, dit-il. 

Un référendum d'initiative partagée existe déjà en France, depuis la réforme de la constitution sous Nicolas Sarkozy en 2008. Les pré-requis sont cependant extrêmement difficiles à atteindre. Pour déclencher ce type de référendum, il faut l'accord de 186 parlementaires, c'est à dire 1 sur 5. Il faut y ajouter la signature d'un dixième du corps électoral, cela veut dire 4 millions et demi de Français. Alors il y a référendum partagé. 

Le gouvernement veut s'inspirer de l'initiative populaire suisse où il faut rassembler les signatures non pas de 10% du corps électoral, mais de 1,8 %. Rapporté à la France, cela reviendrait à environ 800 000 paraphes citoyens, c'est plus accessible. Reste ensuite la question de savoir qui contrôle les signatures. Ces modalités feront partie du débat organisé par l'exécutif.

Les autres titres du journal

Edouard Philippe précise les mesures fiscales en faveur des travailleurs les plus modestes. La hausse de la prime d'activité se fera à compter du 5 février. Elle concernera un salarié seul sans enfants, qui est payé jusqu'à 1 560 euros de salaires net et jusqu'à 2 000 euros pour les parents seuls avec enfants, notamment les mères célibataires.

Les gilets jaunes, encore, qui, pour certains, veulent maintenant se faire entendre - et être reconnu - lors des élections européennes de mai. Ils s'organisent notamment à Strasbourg et Toulouse.    

A 5 jours de la Présidentielle en République démocratique du Congo, la violence est quasi constante dans le pays, surtout envers l'opposition.  Le président sortant, Joseph Kabila, ne se représente pas cette fois-ci. 

Une pétition a poussé la Bretagne et la Loire-Atlantique à se pencher sur un possible rapprochement. Une partie de la population le demande mais pas tous les élus.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......