LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pour Jean-Michel Blanquer, les suppressions de postes annoncées vont permettre de "dégager des marges de manœuvres pour faire de vrais choix politiques"

Education nationale : Jean-Michel Blanquer veut embaucher moins pour former mieux

15 min

1.800 postes seront supprimés dans l'Education Nationale en 2019. Le ministre de Education nationale, Jean-Michel Blanquer, précise que ces suppressions de postes concernent uniquement les services administratifs (400 postes) et le second degré (1400 postes). Le budget lui, augmentera d'1,7%.

Pour Jean-Michel Blanquer, les suppressions de postes annoncées vont permettre de "dégager des marges de manœuvres pour faire de vrais choix politiques"
Pour Jean-Michel Blanquer, les suppressions de postes annoncées vont permettre de "dégager des marges de manœuvres pour faire de vrais choix politiques" Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN - AFP

Investir dans l'éducation des élèves ne passerait pas par la création de postes d'enseignants. C'est en substance ce que l'on peut retenir des propos de Jean-Michel Blanquer, ce lundi matin. Le ministre de l'Education nationale confirme la suppression de 1.800 postes au sein de son ministère l'an prochain. Dans le même temps, il précise que son budget va augmenter sur cette même année de 850 millions d'euros, soit d'1,7%.

Jean-Michel Blanquer entend donc compter sur les enseignants déjà en poste. "La création de postes peut contribuer à dégrader la qualité", dit-il d'ailleurs, voulant diminuer le nombre de contractuels. Enseignants, assistants d'éducation et accompagnants d'élèves handicapés représentant actuellement 20% des effectifs de l'Education nationale. 

Les autres titres du journal

Du travail, "je traverse la rue et je vous en trouve". Quand Emmanuel Macron conseille à un chômeur de se réorienter dans la restauration, il provoque les critiques de l'opposition. L’exécutif construit une "nouvelle idéologie du travail", selon la sociologue du travail, Danièle Linhart.

Air France, dans l'actualité de ce lundi aussi. La compagnie aérienne a un nouveau patron, le Canadien Benjamin Smith. Elle quitte aussi ce lundi Téhéran, faute de clients. Par peur de sanctions américaines, les hommes d'affaires sont moins nombreux à se rendre en Iran. 

Le Mouvement 5 étoiles, en Italie, entre en guerre contre les journaux. Il envisage de lui retirer la publicité des sociétés publiques. Une menace pour la survie de la presse italienne.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......