LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Depuis vendredi Pharos (la plateforme de signalement) a identifié 80 messages qui soutiennent l'action de l'agresseur", selon l'Elysée

Attentat à Conflans : comment mieux lutter contre l'islamisme sur les réseaux sociaux ?

15 min

Pour répondre à la colère et à l'inquiétude des professeurs, Emmanuel Macron promet un renfort de sécurité devant les établissements scolaires. Il souhaite aussi mieux lutter contre l'islamisme sur les réseaux sociaux. L'Elysée passe à l'action au risque de reconnaître implicitement ses lacunes.

"Depuis vendredi Pharos (la plateforme de signalement) a identifié 80 messages qui soutiennent l'action de l'agresseur", selon l'Elysée
"Depuis vendredi Pharos (la plateforme de signalement) a identifié 80 messages qui soutiennent l'action de l'agresseur", selon l'Elysée Crédits : PHILIPPE HUGUEN - AFP

Mener des actions "concrètes" contre la propagande islamiste : voici la promesse de l’exécutif français, ce dimanche soir, à l'issue d'un Conseil de Défense. Six ministres y ont assisté ainsi que le procureur anti-terroriste, Jean-François Ricard. La réunion a duré 2h30 autour d'Emmanuel Macron qui a demandé que l'on passe "rapidement à l'action". Deux jours après l'assassinat du professeur Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine (78) parce qu'il avait montré des caricatures du prophète Mahomet, le chef de l'Etat veut protéger l'ordre républicain. 

La ministre de la citoyenneté Marlène Schiappa est annoncée au siège de Pharos à Nanterre ce lundi matin. Cette plateforme créée en 2009 est placée sous l'autorité de la sous-direction de lutte contre la "cybercriminalité" de la police judiciaire. Elle centralise les signalements d'internautes contre des contenus jugés illicites et diffusés sur internet. Tout à chacun à donc les moyens de faire savoir s'il repère des contenus terroristes ou faisant l'apologie du terrorisme. Les policiers et les gendarmes recoupent ensuite les informations et vérifient qu'elles constituent une infraction à la loi. 

En 2018, en moyenne 3 100 signalements étaient reçus chaque semaine. Après la censure de la loi AVIA par le conseil constitutionnel en juin 2020, l’essentiel de la lutte contre les contenus haineux  sur cette plateforme Pharos, destinée au grand public.

Écouter
2 min
Lutter contre l'islamisme sur les réseaux sociaux : explications d'Anne Fauquembergue

Pendant ce temps, des rassemblements étaient organisés, ce dimanche, dans de nombreuses villes de France. Cet hommage à Samuel Paty a réuni des dizaines de milliers de personnes. Les enseignants craignent maintenant une auto-censure. 

Les autres titres du journal

150 euros pour les étudiants boursiers et les jeunes bénéficiaires des aides au logement : en pleine crise économique, le gouvernement accède à la demande des associations mais il n'ira pas plus loin. Ces annonces seront d'autant plus attendues cette semaine que le bilan de la "stratégie pauvreté", lancée il y a deux ans, est très limité.

Nous irons en Inde où des écoles en plein air voient le jour, malgré le Covid-19. C'est, en fait, la seule solution pour suivre l'éducation des enfants les plus pauvres. Le gouvernement de New Dehli reconnait que 15% des élèves des écoles publiques sont déjà introuvables. Cela représente 225 000 enfants, rien que dans la capitale.

Direction le Haut-Karabakh où les combats entre l’Azerbaïdjan et l'Arménie n'ont pas faibli. Rencontre sur place avec des franco-arméniens venus prêter main forte à leur pays, au milieu des soldats de métiers et des volontaires aguerris.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......