LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Capture d'écran du résultat du vote sur assemblee-nationale.fr

Asile et immigration : le texte adopté, la majorité fragilisée?

15 min

Les députés ont adopté, en première lecture, le projet de loi sur l'asile et l'immigration. 228 élus ont voté "pour", 139 "contre" et 24 (dont 14 LREM) se sont abstenus. Le député de la Vienne, Jean-Michel Clément, est le seul de la majorité à avoir rejeté ce texte. Il se "met en congé" du groupe.

Capture d'écran du résultat du vote sur assemblee-nationale.fr
Capture d'écran du résultat du vote sur assemblee-nationale.fr

Gérard Colomb avait insisté sur l’urgence de cette loi sur l'asile et l'immigration. Soixante heures de débat plus tard, elle est adoptée grâce à la large majorité gouvernementale. La fronde est à peu près contenue, même si le député de la Vienne Jean-Michel Clément quitte le groupe parlementaire "La République en Marche". "Notre tradition d'accueil universaliste est mise à mal avec ce texte, avec des mesures qui sont plus des mesures de police que des mesures d'accueil (...). J'en ai tiré les conclusions", s'est-t-il justifié. 

La majorité n'en sort pourtant pas fragilisée, nous explique Stéphane Robert du service Politique de France Culture. Il rappelle que tous les députés sur le banc LREM doivent leur élection à Emmanuel Macron. Ce mouvement n'est pas comparable aux frondeurs sous François Hollande. La majorité était alors issue d'un accord aux législatives négocié par Martine Aubry et non par le Président de la République. Ce vote est presque un aboutissement du macronisme, souligne Stéphane Robert : les débats ont lieu en interne mais, in fine, tout le monde vote comme un seul homme, ou presque.

Les autres titres du journal

Le cinquième épisode de grève débute à la SNCF. Il n'y a toutefois "aucune chance" pour que le gouvernement revienne sur ses réformes. Emmanuel Macron a été catégorique, dimanche soir, sur Fox News. 

Un entretien à la télévision américaine alors que le chef de l'Etat doit arriver à Washington ce lundi soir. C'est la première visite d’Etat de la présidence Trump.

Près de 100.000 manifestants ont défilé à Erevan, capitale arménienne, dimanche soir. Ils protestent contre les pouvoirs grandissants du Premier ministre. Le chef de la contestation a été arrêté.

France Culture a enquêté dans les couloirs de l'Opéra de Paris : y-a-t-il vraiment un malaise grandissant après des accusations de harcèlement?

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......