LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carte localisant en Azerbaïdjan la région séparatiste du Nagorny Karabakh

Les combats se poursuivent dans le Haut-Karabakh

15 min

C’est un conflit lointain qui a resurgi ce week-end : celui que se livrent depuis des décennies l’Arménie et l'Azerbaïdjan au Nagorny Karabakh. Le cessez-le-feu était fragile. Au moins une trentaine de personnes ont été tuées ce dimanche.

Carte localisant en Azerbaïdjan la région séparatiste du Nagorny Karabakh
Carte localisant en Azerbaïdjan la région séparatiste du Nagorny Karabakh Crédits : Jean-Michel CORNU, Claudia SMIGAJ, Aude GENET, STAFF - AFP

Le Caucase du Sud est au bord de la guerre. Les combats ont repris ce lundi matin entre l'Arménie et l'Azerbaidjian, deux pays proches de la Turquie et de la Russie. A Erevan, le ministère arménien de la Défense a indiqué que les combats n'avaient marqué aucune pause durant la nuit. A Bakou, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a rapporté que les forces arméniennes bombardaient la ville de Tartar. 

Des affrontements ont éclaté dimanche entre les deux anciennes républiques soviétiques qui s'opposent depuis des décennies au sujet du Haut-Karabakh, territoire enclavé d'Azerbaïdjan peuplée majoritairement d'Arméniens et ayant proclamé son indépendance avec l'effondrement de l'URSS en 1991. Le Haut-Karabakh a décrété ce dimanche la loi martiale et la mobilisation totale de sa population masculine face à la montée des tensions.

La communauté internationale appelle à la fin des combats immédiatement. La France, médiatrice dans ce conflit, demande par exemple une cessation des hostilités. 

Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu par téléphone avec le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan mais aucun détail de la conversation n'a filtré, tandis que le président turc Recep Tayyip Erdoğan a parlé avec son homologue azéri Ilham Aliyev.

Les autres titres du journal 

Emmanuel Macron fustige la "trahison" de la classe politique libanaise au lendemain de l'échec pour y former un gouvernement. Le président français a notamment eu des mots très durs contre le Hezbollah. "Le Hezbollah ne peut en même temps être une armée en guerre contre Israël, une milice déchaînée contre les civils en Syrie et un parti respectable au Liban", a-t-il dit. "Il ne doit pas se croire plus fort qu'il ne l'est."

Des bars se transforment en restaurants pour pouvoir ouvrir plus longtemps dans les grandes villes françaises. La vente exclusive de boissons y est interdite à tous les soirs pour deux semaines à partir de 22 heures.

Le projet de loi de finances 2021 est présentée ce lundi matin. Après la forte récession de 2020, 2021 devrait être une année de forte croissance : 8% d'augmentation du PIB est prévu. Il n'est pas question de chercher à limiter le déficit, il s'agit au contraire de dépenser plus pour espérer faire repartir l'activité économique le plus rapidement possible.

Pour sortir de cette crise sanitaire, les chercheurs tentent toujours de mettre au point un vaccin contre le Covid-19. Les essais cliniques traversent les frontières. Exemple, dans cette édition, avec la biotech allemande Curevac qui fait ses tests à l'université de Gand, en Belgique.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......