LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les représentants de la commission électorale (Ceni) comptent les voix, lors d'une coupure électrique, ce dimanche 30 décembre à Lubumbashi (RDC)

Présidentielle en RDC : l'opposition déplore des irrégularités

15 min

L'élection présidentielle en République démocratique du Congo a été émaillée de violences. Au moins quatre personnes ont été tuées dans le sud du pays. Dans l'attente de premiers résultats partiels, l'opposition dénonce des irrégularités.

Les représentants de la commission électorale (Ceni) comptent les voix, lors d'une coupure électrique, ce dimanche 30 décembre à Lubumbashi (RDC)
Les représentants de la commission électorale (Ceni) comptent les voix, lors d'une coupure électrique, ce dimanche 30 décembre à Lubumbashi (RDC) Crédits : CAROLINE THIRION - AFP

Ce scrutin pourrait donner lieu à la première alternance démocratique de l'histoire de la République démocratique du Congo. Encore faut-il qu'il débouche sur des résultats qui ne soient pas contestés de toute part. Notre correspondant, Anthony Fouchard, a suivi cette journée d'élection dans la capitale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Des files d'attente interminables, des machines à voter en panne, une tension au plus haut sous des pluies torrentielles : la République démocratique du Congo se cherche, dans la violence, un nouveau président. 40 millions d'électeurs étaient appelés à désigner le successeur de Joseph Kabila, au pouvoir depuis l'assassinat de son père il y a 17 ans. L'élection, organisée ce dimanche, a convaincu les foules mais sur le terrain, la logistique n'a pas suivi, même dans la capitale Kinshasa. L'opposition parle de fraudes électorales et évoque la mort de quatre personnes au sud de la RDC. 

Les autres titres du journal

Au Bahreïn, la justice a choisi un 31 décembre pour ce prononcer discrètement sur un appel lancé par l'opposant Nabil Rajab. La Cour de cassation rejette un recours déposé par le militant des droits de l'Homme. Il avait été condamné à cinq ans de prison pour avoir critiqué le gouvernement.

En ce dernier jour de l'année, en France, Emmanuel Macron fera ce lundi soir, à 20h, ses vœux aux Français. Dans cet ultime discours d'une année qui a vu sa popularité s'effondrer, le président va s'efforcer de tracer des perspectives à nouveau claires.Une quinzaine d'associations lui demandent de ne pas oublier les migrants qui vivent dehors cet hiver.

2019 s'ouvre comme se termine 2018 : face au mouvement des gilets jaunes. Certains ont d'ailleurs choisi un réveillon "en gilet jaune". Ils devraient se mobiliser à Paris, Nice ou Bordeaux.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......