LE DIRECT
65.000 personnes ont participé au concert anti-racisme, ce lundi, à Chemnitz (Allemagne)

Il y a 3 ans, jour pour jour, Angela Merkel ouvrait les frontières de l'Allemagne aux réfugiés

16 min

Près de 65.000 personnes se sont rassemblées, ce lundi, à Chemnitz, dans l'est de l'Allemagne. Elles ont assisté à un concert gratuit contre la haine d'extrême droite. Dans le même temps, la chancelière, Angela Merkel, a lancé un appel pour défendre les valeurs démocratiques.

65.000 personnes ont participé au concert anti-racisme, ce lundi, à Chemnitz (Allemagne)
65.000 personnes ont participé au concert anti-racisme, ce lundi, à Chemnitz (Allemagne) Crédits : JOHN MACDOUGALL - AFP

Deux Allemagnes se font face, toujours, à Chemnitz. Après plusieurs rassemblements d’extrême-droite, 65.000 personnes ont assisté à un concert contre la haine, ce lundi après-midi. Affrontements interposés autour de la politique migratoire à adopter. Il y a trois ans, jour pour jour, Angela Merkel ouvrait les frontières de l'Allemagne aux réfugiés. Etat des lieux, dans cette édition et analyse de Yascha Mounk, professeur de théorie politique à Harvard et spécialiste du populisme.  

Une ville coupée en deux par deux extrêmes

"Chemnitz était prolétaire dans les années de l'Allemagne de l'Est et la ville a eu du mal à se renouveler économiquement, rappelle ainsi Yascha Mounk. Il y a de la frustration. Mais à la fin, le plus important est de rappeler que Chemnitz est typique de ce qu'est l'Allemagne aujourd'hui", veut-il préciser.  Yascha Mounk, allemand naturalisé américain, était à Chemnitz, ce weekend : "Ce qui était frappant, samedi, lors des rassemblement, était que la ville a été coupé en deux entre deux extrêmes. Comme vision de la politique future de l’Allemagne, c'était inquiétant", dit-il sur France Culture.

Ce lundi, Angela Merkel, lançait un appel pour défendre les valeurs démocratiques. Dans le même temps,  sur une chaîne de télévision allemande, le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, mettait directement en cause la Chancelière allemande et sa politique migratoire.

Les autres titres du journal

Nous reviendrons aussi sur la mort Clément Méric, tué en 2013 lors d'un bagarre. Un étudiant devenu le symbole de l'engagement antifasciste. Le procès de ses agresseurs présumés commence ce mardi à Paris.

Les banques s'engagent à plafonner les frais d'incident pour leurs clients les plus fragiles : 200 euros maximum par an. Jusque-là, un client en difficulté sur cinq se voyait prélevé pas sa banque plus de 500 euros par an.

Près de 300.000 habitants, au Japon, ont reçu des consignes d'évacuation. Plusieurs centaines de vols ont été annulés, ce mardi matin. Un puissant typhon approche l'archipel. Nous irons à Tokyo.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......