LE DIRECT
Données sur les échanges commerciaux de l'Union européenne avec l'Iran

De nouvelles sanctions américaines contre l'Iran

15 min
À retrouver dans l'émission

Les nouvelles sanctions américaines contre l'Iran sont entrée en vigueur à 6 heures du matin, ce mardi dans les secteurs automobile et aérien.

Données sur les échanges commerciaux de l'Union européenne avec l'Iran
Données sur les échanges commerciaux de l'Union européenne avec l'Iran Crédits : JOCHEN GEBAUER - AFP

L'Iran accuse les États-Unis de vouloir déclencher "une guerre psychologique" avec leurs sanctions. De nouvelles sanctions qui sont entrées en vigueur ce mardi matin, trois mois après le retrait de Washington de l'accord sur le nucléaire iranien. Cela touche aussi les entreprises étrangères. Pour y faire face, l'Union européenne a mis en place, ce mardi aussi, sa loi dite "de blocage". Sur le papier, les sociétés européennes pourront décider de rester en Iran sans risquer de sanction financière de la part des américains. Elles seront annulées par l'Europe ou remboursées, reste à savoir par qui.

Les autres titres du journal

Elle avait été condamnée en 2015 à 20 ans d'emprisonnement pour infractions contre la sûreté de l'État en Cote d'Ivoire. Opposante au pouvoir depuis sept ans, Simone Gbagbo a été graciée, hier soir, par l'actuel président ivoirien, Alassane Ouattara. Son parcours à suivre.

Nous détaillerons aussi les obstacles qui attendent le nouveau président colombien, Ivan Duque, sera investi ce mardi sur fond de crise avec le Venezuela.    

Des hôteliers et des restaurateurs français envisagent de recruter des réfugiés pour travailler l'été. Ils préparent un plan "Emploi" au grand étonnement des syndicats. 100 000 postes n'ont pas été pourvus en juillet dans ce secteur.

C'est l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) qui envisage d'avoir recours aux réfugiés
C'est l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) qui envisage d'avoir recours aux réfugiés Crédits : Thierry Colin - Radio France

Dans ce journal, nous vous expliquerons pourquoi et comment les grandes marques de prêt-à-porter gaspillent des tonnes et des millions d'euros de vêtement chaque année. Les soldes se terminent ce mardi. Une entreprise spécialisée dans l’habillement haut de gamme a reconnu avoir détruit pour plus de 33 millions d'euros des stocks d'invendu au début de l'été. L'association  Emmaüs propose de mettre en place des règles analogues à celles du commerce alimentaire où les grandes surfaces sont tenues de travailler en partenariat avec des associations. Le gouvernement s'oriente plutôt vers un projet qui pourrait aboutir à interdire de mettre en rebut des articles invendus dans le textile : ni jetés, ni éliminés.

À venir dans ... secondes ...par......