LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les annonces du président de la République Emmanuel Macron

"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron annonce plus de huit milliards d'euros de mesures

15 min

Face aux "gilets jaunes", Emmanuel Macron annule la hausse de la CSG pour les retraités les plus modestes, revalorise la prime d'activité - de 80 euros -, rétablit la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaire et les primes de fin d'année. Analyse et réactions.

Les annonces du président de la République Emmanuel Macron
Les annonces du président de la République Emmanuel Macron Crédits : ALAIN BOMMENEL, JEAN MICHEL CORNU - AFP

Plus de huit milliards d'euros pour calmer la colère. Emmanuel Macron annonce des mesures fiscale et décrète l'"état d'urgence économique et sociale". La prime d'activité sera ainsi revalorisée de 80 euros. Cela bénéficiera aux personnes touchant entre 0,5 et 1,2 Smic. Le Président exempte de hausse de la CSG les retraités gagnant moins de 2 000 euros par mois. Les heures supplémentaires seront aussi payées "sans impôts ni charges". Idem pour les primes de fin d'année 2018. Le coût de ces mesures sera de 8 à 10 milliards d'euros, précise le ministère de l’Action et des Comptes publics. L'Elysée souligne, de son côté, que la France ne remet pas en cause son objectif de maîtrise de la dépense publique.

Dans la foulée de l'allocution d'Emmanuel Macron, de nombreux gilets jaunes ont exprimé leur déception. Si certains reconnaissent des "gestes", ils les jugent "insuffisants" ou "incomplets" pour stopper la mobilisation.

Il y a eu beaucoup de justice sociale mais peu de justice climatique, regrettent, de leurs côtés, les écologistes. Elle est pourtant structurelle de tout le reste, disent-ils.

Les autres titres du journal

Le syndicat lycéen UNL appelle à un "mardi noir" pour protester contre les réformes de l'Education nationale. Le tout sur fond d'inquiétude des personnels pour leur sécurité et celle de leurs élèves.

Theresa May entame des consultations auprès des dirigeants européens pour tenter de négocier un autre accord sur le Brexit. Malmenée par sa majorité, la Première ministre annule le vote du Parlement britannique prévu ce mardi.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......