LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ismaël Emelien a annoncé sa démission, évacuant tout lien avec l'affaire Benalla dans laquelle il est pourtant directement impliqué

Le conseiller spécial d'Emmanuel Macron démissionne

16 min

Fidèle d'Emmanuel Macron de la première heure, son conseiller, Ismaël Emelien quitte l'Elysée. Officiellement, il partira à la fin du mois de mars pour promouvoir son livre. Officieusement, on peut penser que l'affaire Benalla l'a fait vaciller.

Ismaël Emelien a annoncé sa démission, évacuant tout lien avec l'affaire Benalla dans laquelle il est pourtant directement impliqué
Ismaël Emelien a annoncé sa démission, évacuant tout lien avec l'affaire Benalla dans laquelle il est pourtant directement impliqué Crédits : CHARLY TRIBALLEAU - AFP

Ismaël Emelien, le "conseiller spécial" d'Emmanuel Macron mis en cause dans l'affaire Benalla, annonce sa démission dans un entretien au magazine Le Point ce lundi. Son départ sera effectif fin mars-début avril. Il a justifié sa démission par la prochaine parution d'un livre sur le progressisme, le chef de l'Etat ayant interdit à ses conseillers de publier pendant qu'ils sont en poste à l'Elysée. 

Ce trentenaire très secret, l'un des plus proches collaborateur d'Emmanuel Macron, son stratège en chef et sa boîte à idées, est le second membre de la garde rapprochée du président à quitter l'Elysée depuis le début de l'année. Avant lui Sylvain Fort, directeur de la communication et plume du président, autre pilier des débuts de la "Macronie", a annoncé début janvier son départ "pour raisons personnelles".

Les autres titres du journal

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, donne des chiffres sur l'antisémitisme en France. Il y a eu 541 actes antisémites en 2018, soit une hausse de 74 % par rapport à 2017. Et l'année 2019 commence mal avec la profanation d'arbres en mémoire d'Ilan Halimi et de portraits de Simone Veil.  

Pendant que la coalition internationale pilonne la dernière région syrienne où est retranché le groupe Etat Islamique, les familles de djihadistes attendent. Seront-elles rapatriées dans leurs pays respectifs ? Sur place, en tous cas, rien ne semble prêt, nous dira notre envoyé spécial en Syrie.

Nous irons aussi en Espagne et à Bruxelles, pour l'ouverture du procès de douze indépendantistes. Ils sont accusés d'avoir organisé le référendum d'auto-détermination en 2017. 

Que se passe-t-il en Haiti ? Depuis 5 jours, des manifestations violentes ont fait deux morts. Les revendications sociales de l'opposition se sont pas entendues par le président, Jovenel Moïse.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......