LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Principales dates de la vie Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie

Algérie : le président Abdelaziz Bouteflika renonce mais fera un intérim

16 min

Abdelaziz Bouteflika ne briguera pas de cinquième mandat en Algérie. Le président renonce et il repousse, dans le même temps, l'élection Présidentielle. Réaction et analyse depuis Alger.

Principales dates de la vie Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie
Principales dates de la vie Abdelaziz Bouteflika, président de l'Algérie Crédits : Simon MALFATTO, Kun TIAN - AFP

La société civile algérienne s'est endormie au son des klaxons et de scènes de liesse. Elle se réveille, ce mardi matin, pleine de doutes. Après trois semaines de mobilisation,  la population a célébré dans la soirée l'annonce du président Abdelaziz Bouteflika : il ne sera pas candidat pour un cinquième mandat après vingt ans à la tête du pays. Il annonce, dans le même temps, que la Présidentielle est reportée. Elle devait se tenir le 18 avril prochain. Le Président veut - avant l'élection - qu'une nouvelle Constitution soit soumise à référendum.

La transition sera assurée par une conférence nationale "inclusive et indépendante". Elle sera donc ouverte à l'opposition. "Quid de la société civile ?", s'interroge Akram Belkaid, spécialiste de l'Algérie, journaliste et essayiste. Il pense notamment "au bâtonnier d'Alger, aux présidents de l'ordre des avocats et des médecins" et ajoute "l'Algérie rentre dans une phase assez délicate en terme d'évolution politique parce que je ne pense pas que les forces qui ont été libérées depuis le 22 février dernier puissent s'estomper aussi facilement".

Les autres titres du journal

L'heure de vérité a peut-être sonné pour le Brexit. Les députés doivent se prononcer ce mardi soir alors que la Première ministre, Theresa May, a arraché un nouvel accord avec Bruxelles.

Comme la Chine et l'Indonésie, Singapour interdit les Boeing 737 MAX dans son espace aérien, deux jours après un crash en Ethiopie. Les Etats-Unis, eux, réitèrent leur confiance envers le constructeur... vous l'entendrez.   

Emmanuel Macron saisira le Conseil constitutionnel sur la loi dite "anti-casseurs". Ce mardi, le Sénat doit la valider définitivement empêchant ainsi une seconde lecture à l'Assemblée nationale. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......