LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Rassemblement contre les actes antisémites place Simone Veil. Paris, le 17 février 2019.

Quelle mobilisation contre l'antisémitisme ce mardi ?

15 min

Edouard Philippe en tête, plus de la moitié du gouvernement et de nombreux représentants de la classe politique participeront ce mardi à des rassemblements contre la hausse des actes antisémites, dont celui ayant visé l'académicien Alain Finkielkraut en marge du mouvement des "gilets jaunes".

Rassemblement contre les actes antisémites place Simone Veil. Paris, le 17 février 2019.
Rassemblement contre les actes antisémites place Simone Veil. Paris, le 17 février 2019. Crédits : LAURE BOYER / HANS LUCAS - AFP

Une vingtaine de représentants de partis politique, autant de membres du gouvernement et des personnalités : les rassemblements contre l'antisémitisme s'annoncent suivis, ce mardi. Le philosophe et académicien pris pour cible, Alain Finkielkraut, ne devrait pas se mobiliser. Il ne veut pas "tirer la couverture à lui" et se dit aussi mal à l'aise avec le fond de la mobilisation annoncée : "on se mobilise contre le bon vieil antisémitisme, celui qu'on aime détester", or, "ce n'est pas lui qui était à l'œuvre contre moi en tout cas. Est-ce que c'est lui [ce bon vieil antisémitisme] qui est à l'œuvre de manière générale en France ? Je ne le crois pas", a confessé Alain Finkielkraut, lundi soir, devant la Licra.

Écouter
1 min
Alain Finkielkraut, lors d’un débat organisé par la Licra à Paris, lundi 18 février

Les faits antisémites ont augmenté de 74% l'an dernier, passant de 311 en 2017 à 541 en 2018, après deux années de baisse, selon le ministère de l'Intérieur.

Nous analyserons aussi la proposition de députés de pénaliser l'antisionisme au même titre que l'antisémitisme. Ils décideront ce mardi après-midi s'ils déposent un projet de résolution (non contraignante) ou une proposition de loi. Les mises en garde sont déjà nombreuses.

Les autres titres du journal

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, confirme la fermeture de la maternité du Bernay (Eure). Ce mardi, c'est un autre établissement qui attend une décision. La maternité de Creil, dans l'Oise, défend son avenir devant le Tribunal administratif d'Amiens. Son déménagement est aberrant sur le plan financier et social, disent les praticiens et la mairie.

Quelles doléances entend-t-on lors des "débats nationaux", plus d'un mois après leur lancement ? Reportage, dans cette édition, auprès d'étudiants mobilisés à Amiens, dans la Somme. C'est notre feuilleton de la semaine.     

Donald Trump menace les militaires vénézuéliens qui soutiennent le président Nicolas Maduro. Il prévient : si les militaires ne laissaient pas entrer l'aide humanitaire, ils n'auront pas d'endroit où se réfugier et aucune sortie possible. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......