LE DIRECT
Des journalistes retirant leurs accréditations au centre de presse du forum économique prévu à partir cemardi à Ryad, après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi

Affaire Khashoggi : jamais un prince saoudien n'a été aussi affaibli, politiquement et économiquement

15 min

Le "Davos du désert" qui s'ouvre à Ryad ce mardi était censé être la vitrine d'une Arabie saoudite en voie de transformation sous l'impulsion de Mohammed Ben Salmane, jeune prince présenté comme réformateur. Ce mardi matin, force est de constaté qu'il n'en est rien. Les défections se sont succédé.

Des journalistes retirant leurs accréditations au centre de presse du forum économique prévu à partir cemardi à Ryad, après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi
Des journalistes retirant leurs accréditations au centre de presse du forum économique prévu à partir cemardi à Ryad, après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi Crédits : FAYEZ NURELDINE - AFP

Les explications données par l'Arabie Saoudite sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi au consulat d'Istanbul n'ont pas convaincu en Occident. Ce mardi, le président truc Recep Tayyip Erdogan doit faire un discours au cours duquel il a promis de dire toute la vérité sur la mort du journaliste saoudien. Tous les regards se tournent vers le prince héritier Mohammed ben Salmane, dont l'entourage est déjà mis en cause par les autorités saoudiennes. Et c'est dans ce contexte que dois s'ouvrir aujourd'hui à Riyad, un Forum international d'investisseurs venus de toute la planète. Seulement voilà, la plupart des invités attendus se sont désistés.

L'Arabie Saoudite qui est engagée dans la guerre au Yémen depuis trois ans et demi. On estime que plus de 20 millions de personnes auraient besoin d’une aide humanitaire dans le pays.

Les autres titres du journal

Des Brésiliennes se mobilisent contre Jair Bolsonaro, le candidat de l'extrême-droite à la Présidentielle. A cinq jours du second tour, elles sont trop souvent victimes d'attaques, verbales ou physiques. Elles ripostent en nombre sur les réseaux sociaux. 

Les députés français terminent ce mardi l'examen du premier volet du projet de loi de finances pour 2019. La fiscalité verte a été l'un des gros points de friction. Dans la nuit d'ailleurs, l'Assemblée a voté le durcissement du malus automobile écologique.

Nos données personnelles sont-elles mieux protégées sur Internet, cinq mois après l'entrée en vigueur du Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) ? Le sujet sera sans doute discuté à Paris ce mardi matin : Emmanuel Macron reçoit le PDG d'Apple Tim Cook à l’Élysée.

À venir dans ... secondes ...par......