LE DIRECT
Des centaines de militants d'extrême-droite ont défilé à Chemnitz (Saxe, Allemagne), ces dimanche et lundi soir

L'extrême-droite s'organise, se séduit et manifeste en Europe

17 min

Pour la deuxième soirée consécutive, des rassemblements de centaines de militants d'extrême-droite ont fait plusieurs blessés en Allemagne, à l'est du pays, à Chemnitz. Des manifestations qui font suite au meurtre d'un jeune Allemand, ce weekend, vraisemblablement commis par deux jeunes étrangers.

Des centaines de militants d'extrême-droite ont défilé à Chemnitz (Saxe, Allemagne), ces dimanche et lundi soir
Des centaines de militants d'extrême-droite ont défilé à Chemnitz (Saxe, Allemagne), ces dimanche et lundi soir Crédits : ODD ANDERSEN - AFP

Une poignée de main en pensant à fermer les frontières de l'Europe. Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, et le président hongrois, Viktor Orban, se rencontrent ce mardi à Rome, faisant fi des polémiques. Cela suscite la polémique et la prise de distance du Mouvement des 5 Etoiles, pourtant allié de la Ligue au sein du gouvernement populiste au pouvoir à Rome.

Dans le même temps, des manifestations anti-réfugiés s'organisent en Allemagne, après l'assassinat à l'arme blanche d'un Allemand de 35 ans par deux réfugiés à la suite d'une altercation. Extrême droite et militants de gauche se faisaient face, lundi soir, à Chemnitz, ville d'ex-RDA où l'extrême droite a remporté 27% des voix aux dernières élections.

Les autres titres du journal

Nous présenterons la stratégie d'Emmanuel Macron face au pays du nord de l'Europe. Il va, cette semaine, au Danemark et en Finlande, signe d'une Europe plurielle, aux intentions bien différentes.

Après l'accord avec le Mexique, c'est au tour du Canada de négocier avec les Etats-Unis. Discussions qui s'accélèrent et pourraient aboutir malgré la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump.

Emmanuel Macron assume son intérêt pour la chasse. Après avoir reçu -pour la deuxième fois en six mois - les représentants des chasseurs, le Chef de l'Etat a annoncé une large baisse du prix du permis de chasse. Il sera divisé par deux, passant de 400 à 200 euros. Il annonce également une réforme de la gestion de certaines espèces chassables.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......