LE DIRECT
L'audit interne mené par Renault et Nissan au sein de leur filiale néerlandaise RNBV a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes engagées par Carlos Ghosn

Affaire Ghosn : 11 millions d'euros de dépenses suspectes identifiées par Renault

16 min

Renault envisage de poursuivre de nouveau Carlos Ghosn. Son conseil d'administration a révélé que l'ancien patron avait effectué des dépenses suspectes à hauteur de 11 millions d'euros. Explications.

L'audit interne mené par Renault et Nissan au sein de leur filiale néerlandaise RNBV a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes engagées par Carlos Ghosn
L'audit interne mené par Renault et Nissan au sein de leur filiale néerlandaise RNBV a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes engagées par Carlos Ghosn Crédits : Kazuhiro NOGI - AFP

Le groupe automobile français Renault envisage des poursuites contre son ancien patron emblématique Carlos Ghosn après avoir révélé mardi soir qu'il avait engagé 11 millions d'euros de "dépenses suspectes" au sein d'une filiale commune avec Nissan basée aux Pays-Bas. Le constructeur français finit ainsi le ménage dans ses comptes et clôt définitivement un chapitre qui a empoisonné durant plusieurs mois ses relations avec l'allié japonais Nissan, à l'origine des révélations qui ont conduit à l'arrestation de Carlos Ghosn au Japon le 19 novembre dernier. 

L'audit interne, mené conjointement depuis des mois par Renault et Nissan au sein de leur filiale néerlandaise RNBV, a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes qui engagent la responsabilité de Carlos Ghosn, patron déchu, mis en examen au Japon pour des malversations présumées. "Ces conclusions ont confirmé des déficiences au sein de RNBV au plan de la transparence financière et des procédures de contrôle des dépenses, qui avaient déjà été relevées par les auditeurs dans leurs conclusions intermédiaires de début avril", ont expliqué les administrateurs du conseil d'administration de Renault dans un communiqué. Les 11 millions d'euros recouvrent des "surcoûts de déplacement de Carlos Ghosn par avion", qui pourraient être des trajets personnels en jet privé, "certaines dépenses engagées" et "des dons ayant bénéficié à des organismes à but non lucratif", ont-ils précisé. 

Les autres titres du journal

A Portsmouth (Royaume-Uni), vétérans et dirigeants mondiaux sont réunis pour célébrer le 75e anniversaire du débarquement. Donald Trump, Emmanuel Macron, la reine Elizabeth II seront notamment présents. Lors d'une cérémonie, les chefs d'Etat ou de gouvernement assisteront à l'embarquement de 300 vétérans britanniques qui rejoindront la France en bateau. Des lectures de témoignages d'anciens soldats et un défilé aérien de la Royal Air Force, mêlant avions modernes et Spitfire, sont aussi au programme.

60 personnes sont mortes dans la répression de la contestation soudanaise depuis lundi, date de la dispersion, sur ordre du Conseil militaire, du sit-in devant le QG de l'armée à Khartoum. Malgré la violente répression, les Soudanais veulent poursuivre leur "révolution"

La CGT a lancé une action de groupe pour faire cesser ce qu'elle estime être une discrimination envers les femmes, au sein de la Caisse d'Epargne Île-de-France. Les femmes gagneraient en moyenne 18% de moins que les hommes.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......