LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La Présidentielle américaine aura lieu le 3 novembre, pour départager Donald Trump et Joe Biden

Présidentielle aux Etats-Unis : soixante fois plus de votes anticipés qu'en 2016

15 min

A un mois de la Présidentielle américaine, les votes anticipés se multiplient. Ils sont soixante fois plus nombreux qu'il y en 2016. Preuve d'un pays divisé avec des candidats antinomiques. La participation au scrutin s'annonce historique.

La Présidentielle américaine aura lieu le 3 novembre, pour départager Donald Trump et Joe Biden
La Présidentielle américaine aura lieu le 3 novembre, pour départager Donald Trump et Joe Biden Crédits : JIM WATSON, SAUL LOEB - AFP

Le vote par anticipation a, semble-t-il, séduit les Américains. La Présidentielle y sera organisée dans vingt-sept jours. A priori, l'épidémie de Covid-19 ne sera pas effacée et les records de participation sont donc en train d'être battus. 4 millions et demi d'Américains ont déjà votés.

Écouter
1 min
Gregory Philipps, correspondant de France Culture à Washington

Les autres titres du journal

Sébastien Chadaud-Pétronin est à Bamako, ce mercredi matin, dans l'espoir d'une éventuelle libération de sa mère Sophie Pétronin. Elle est la dernière otage française dans le monde. Les autorités françaises ne se sont pas exprimées publiquement sur cette éventuelle libération.

Écouter
50 sec
Sébastien Chadaud-Pétronin, au micro de Kaourou Magassa à Bamako (Mali)

Un historien de l'art s'oppose au projet de loi sur le restitution des biens culturels au Bénin et au Sénégal. Le texte selon lui est trop restrictif. Ce mardi, les députés ont voté unanimement le projet de loi.

Les députés valident aussi la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes afin de sauver la filière des betteraves. Malgré l’opposition des défenseurs de l’environnement, l’Assemblée nationale a adopté le texte mais les députés de la majortié ont été nombreux à voter contre ou à s'abstenir.

Pour la première fois en France, une action de groupe a été lancée pour dénoncer des différences de rémunération entre hommes et femmes, à la Caisse d'Epargne d’Île-de-France. D'après le bilan social 2018 de la société, les employés masculins gagnent en moyenne 18% de plus que leurs collègues féminines. A compétences et à poste identique, l'écart de rémunération peut représenter plusieurs centaines d'euros sur un salaire mensuel.

Droit de réponse

Suite à la diffusion d’un reportage, dans le cadre de ce journal, consacré à la Caisse d’Epargne Ile-de-France, Didier Patault, le président du Directoire de la Caisse d’Epargne Ile-de-France a souhaité apporter les précisions suivantes :

"L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un sujet essentiel et prioritaire à la Caisse d’Epargne Ile-de-France. Ainsi a été signé en 2015, puis en 2018, l’Accord sur l’égalité professionnelle avec les organisations syndicales, représentant près de 80% des salariés (CFDT, CGC et SUD).

A classification et emploi identiques, les femmes et les hommes perçoivent le même salaire au sein de la Caisse d’Epargne Ile de France avec un écart moyen inférieur à 1%. Ces résultats figurent au bilan social de l’entreprise, ils sont donc publics, ils ont été vérifiés et attestés par des experts indépendants mandatés par le comité social et économique où siègent l’ensemble des organisations syndicales de la Caisse d’Epargne Ile de France, ainsi que par des commissaires aux comptes indépendants.

La Caisse d’Epargne Ile de France présente un score de 94/100 à l’index Pénicaud sur l’égalité femmes-hommes et dispose depuis 2017 du label AFNOR sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Celui-ci vient d’être renouvelé, le 7 octobre 2020."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......