LE DIRECT
Drapeaux au mur des Lamentations, à Jérusalem

Session extraordinaire à la Knesset sur le texte définissant Israël comme un "Etat-nation du peuple juif"

15 min
À retrouver dans l'émission

Le texte définissant Israël comme "Etat-nation du peuple juif" est controversé, accusé de porter atteinte aux droits des minorités. C'est aussi un texte fragile politiquement.

Drapeaux au mur des Lamentations, à Jérusalem
Drapeaux au mur des Lamentations, à Jérusalem Crédits : Nathalie Lopes - Radio France

Une loi - approuvée par la Knesset le 19 juillet dernier - inscrit dans le marbre le caractère juif de l’Etat hébreu, supplantant ainsi les autres religions, les autres ethnies présentes en Israël. Depuis, les contestations sont nombreuses en Israël, d'où cette session extraordinaire, organisée ce mercredi au Parlement israélien à la demande d'une cinquantaine de députés d'opposition.

Dans le pays c'est la minorité Druze, peu connue, ni juive, ni arabe, qui est devenue le visage de cette contestation. Elle représente seulement 2% de la population et pratique un islam hétérodoxe. Alliés historiques d’Israël, qui font leur service militaire, les Druzes se sentent aujourd'hui trahis.

>>> Retrouvez notre dossier récent "Israël, 70 ans et après ?"

Les autres titres du journal

Après l'Irlande en mai, un autre pays catholique et conservateur légalisera-t-il l'IVG cette année ? Les sénateurs argentins doivent débattre de l'avortement et voter ce mercredi. Dans le pays du pape François, l'Eglise, jusque là plutôt discrète, a intensifié son appel à manifester ces derniers jours. Les députés avaient surpris mi juin dernier en acceptant l'IVG au cours des 14 premières semaines de grossesse. Mais cette fois, la presse argentine estime que 37 des 72 sénateurs voteront non. Quel que soit le résultat, ce sera la fin d'un long débat politique social, nous expliquera notre correspondante à Buenos Aires Caroline Vicq.
>>> Sujet également à la Une de la presse internationale qui évoque notamment le retentissement d'une telle décision dans tout le continent

A gauche, foulards bleus : manifestation contre le projet de loi le 4 août 2018. A droite, foulards verts : performance en faveur du texte dans le métro de la capitale argentine le 31 juillet 2018
A gauche, foulards bleus : manifestation contre le projet de loi le 4 août 2018. A droite, foulards verts : performance en faveur du texte dans le métro de la capitale argentine le 31 juillet 2018 Crédits : Gche : Alejandro Pagni. Dte : Anita Pouchard Serra / Hans Lucas - AFP

Après l'Argentine, nous irons aux Etats-Unis, où Donald Trump et les Républicains s'en sortent bien lors de législatives dans l'Ohio. Ils battent, d'une courte avance, les Démocrates.

Des intellectuels dénoncent une politique culturelle de plus en plus individualisée, en France. Une politique qui se soustrait progressivement à celle de "bien public", selon eux. Nous reviendrons sur cette tribune publiée ce mardi dans le quotidien "Le Monde".

Et puis, comment réconcilier les Français avec l'économie quand 60% de la population ne maîtrisent pas l'effet de l'inflation sur leur pouvoir d'achat ? L'éducation financière doit être l'une des priorités, disent les spécialistes et le gouvernement.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......