LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Interruption du match PSG - Basaksehir de la ligue des champions après des propos jugés racistes de la part d'un arbitre

Des footballeurs boycottent un match européen après des soupçons de racisme

16 min

Ils ont quitté la pelouse pour ne plus revenir. Les joueurs d'un match de Ligue des Champions - échelle européenne - ont refusé de jouer, ce mardi soir, après des propos jugés racistes de la part d'un arbitre.

Interruption du match PSG - Basaksehir de la ligue des champions après des propos jugés racistes de la part d'un arbitre
Interruption du match PSG - Basaksehir de la ligue des champions après des propos jugés racistes de la part d'un arbitre Crédits : FRANCK FIFE - AFP

Cela rappelle l'engagement des sportifs aux États-Unis contre l'injustice raciale. Ce mardi soir, sur une pelouse européenne, les joueurs n'ont pas mis un genou à terre mais ils ont décidé de quitter le terrain. C'est une première à cet échelon. Il s'agit des joueurs parisiens du PSG et les Turcs du Basaksehir, lors d'un match de Ligue des Champions. Fin de la partie dès la 14ème minute de jeu. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a "fermement" condamné les propos "racistes" attribués à un arbitre assistant. L'UEFA ouvre une enquête. 

Écouter
2 min
Explications d'Alexandre Vau

Les autres titres du journal

Le gouvernement français examine ce mercredi en conseil des ministres un projet de loi "confortant les principes républicains" qui vise à sanctionner les comportements contraires aux valeurs de la République et à lutter en particulier contre l'islamisme radical. Les réponses, notamment à l'école, doivent-elles venir d'en haut ou partir du terrain ? Nous posons la question.

En Allemagne, les restrictions de circulation se durcissent. La deuxième vague de Covid-19 semble grossir outre-Rhin. La Bavière, depuis minuit, est entrée en confinement strict. La Saxe, la région la plus touchée du pays, le sera à partir de lundi prochain. Le reste du pays pourrait suivre.

Le parquet national financier a requis mardi quatre ans de prison, dont deux avec sursis, à l'encontre de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes".  L'accusation a demandé les mêmes peines pour l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert, ainsi que pour Thierry Herzog, avocat historique de l'ex-chef d'Etat, demandant pour ce dernier qu'elle soit assortie de cinq ans d'interdiction professionnelle.

En bord de Manche, huit chalutiers géants pêchent au large de Fécamp depuis ce lundi, avec une capacité de 200 tonnes par navire. C'est tout à fait légal mais pas du tout éthique pour les pécheurs artisans et la diversité marine. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......