LE DIRECT
Des spectateurs dans une salle de cinéma rouverte, le 19 mai 2021 (Le Palais, Belle-Île-en-Mer).

Allègement des restrictions sanitaires : une bonne nouvelle pour les cinémas, des théâtres privés encore dans l'attente

17 min

Augmentation des jauges, couvre-feu décalé à 23 heures... Les mesures de restriction liées au Covid-19 s'allègent encore un peu plus à partir de ce mercredi 9 juin.

Des spectateurs dans une salle de cinéma rouverte, le 19 mai 2021 (Le Palais, Belle-Île-en-Mer).
Des spectateurs dans une salle de cinéma rouverte, le 19 mai 2021 (Le Palais, Belle-Île-en-Mer). Crédits : LOIC VENANCE - AFP

Le quotidien retrouve encore un peu plus son goût d'avant la pandémie de Covid-19. Les salles des cafés et restaurants rouvrent ce mercredi avec la possibilité, donc, de consommer à l'intérieur, en respectant une jauge de 50%. Les cours de sport reprennent en salle, la natation en piscine couverte. Le couvre-feu est décalé de 21 à 23 heures. Une nouvelle étape est franchie dans le calendrier du gouvernement prévoyant l'allègement des mesures de restrictions. Pour les cinémas, théâtres et musées, la jauge passe de 35 à 65%. Une bonne nouvelle pour les directeurs de salles obscures. Les précisions de Fiona Moghaddam.

Écouter
1 min
Les cinémas passent d'une jauge de 35% à 65%

L'augmentation de la jauge devrait faire du bien aux cinémas, mais ne changera pas grand chose pour de nombreux théâtres privés en France, qui préfèrent attendre fin août ou début septembre pour rouvrir au public, car ils dépendent de la billetterie et connaissent des difficultés malgré les aides de l'État. Exemple au Lucernaire, dans le 6e arrondissement de Paris, ce théâtre privé accueille habituellement une quarantaine de spectacles par an. Le reportage de Benoît Grossin.

Écouter
1 min
L'augmentation de la jauge devrait faire du bien aux cinémas mais ne changera pas grand chose pour de nombreux théâtres privés en France
Ce qui change le 9 juin
Ce qui change le 9 juin Crédits : Visactu - Visactu

Les autres titres du journal

La gifle reçue par Emmanuel Macron mardi dans la Drôme suscite l'indignation, un geste violent condamné par la classe politique. Un geste qui n'est pas à prendre à la légère, estime le politologue Pascal Perrineau, dans ce journal.

Au Brésil, la situation sanitaire ne s'améliore pas. Les scientifiques redoutent une troisième vague épidémique de Covid-19. La correspondance d'Anne Vigna.

Chroniques

8H15
4 min

Le Billet politique

Gifle à Emmanuel Macron : pourquoi ce n'est pas un tournant

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......