LE DIRECT
Les policiers réclament notamment le paiement des millions d'heures supplémentaires non rémunérées.

Les policiers réclament plus qu'un geste, dans le sillage des "gilets jaunes"

15 min

Il faudra bien plus qu'une prime de 300 euros pour apaiser la colère des policiers : les trois syndicats majoritaires l'ont dit hier au ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors d'une réunion place Beauvau alors qu'ils promettent une journée noire dans les commissariats.

Les policiers réclament notamment le paiement des millions d'heures supplémentaires non rémunérées.
Les policiers réclament notamment le paiement des millions d'heures supplémentaires non rémunérées. Crédits : GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

Après un mois de contestation des "gilets jaunes", les forces de l'ordre, épuisées, réclament des mesures fortes à l'exécutif. La mesure annoncée par le ministre de l'Intérieur, une prime de 300 euros versée d'ici la fin de l'année, est très loin du compte selon les trois syndicats reçus hier par Christophe Castaner. Ils demandent des hausses de salaires, de meilleures conditions de travail et le paiement de près de 24 millions d'heures supplémentaires non rémunérées. Un compte-rendu signé David Ravier dans un instant. 

Les autres titres de l'actualité

Des annonces et des couacs, face à la crise des "gilets jaunes"

Pendant ce temps, l'exécutif multiplie les annonces et tente de transcrire dans la loi les mesures ordonnées par Emmanuel Macron il y a 10 jours. Sauf que les couacs s'enchaînent, avec hier soir un rétropédalage en accéléré du premier ministre sur les mesures qu'il avait lui-même annoncées le mois dernier. 

Rien ne va plus en Belgique : le Premier ministre a démissionné hier 

Le pays se retrouve techniquement sans gouvernement ce matin après la démission, hier, du premier ministre Charles Michel. Retour sur les raisons de la crise, alors que le roi Philippe tente de suspendre la situation. Comment en est-on arrivé là? Explications à suivre de notre correspondant à Bruxelles Pierre Bénazet. 

La mort d'une patiente après 12h d'attente aux urgences à Paris

Cette femme, agent de sécurité, avait été admise lundi soir vers 19h. Amenée par les pompiers. Son corps a été retrouvé sans vie le lendemain matin à 6h20, à l'accueil de l'hôpital Lariboisière dans le 10e arrondissement. L’APHP, Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, a signalé l'affaire au procureur de la République hier matin. Une enquête interne a été ouverte, mais déjà, des voix s'élèvent pour dire que ce drame était prévisible, tant les urgences sont à bout de souffle

Dans ce journal, nous irons aussi à Madagascar pour l'élection présidentielle

10 millions d'électeurs doivent doivent choisir, au second tour, entre deux anciens présidents avec en toile de fonds la crise sanglante de 2009. Notre correspondante à Madagascar, Sarah Tetaud nous dressera leur portrait. 

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......