LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le patron du groupe de médias qatari BeIn, Yousef Al-Obaidly est mis en examen dans l'enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d'athlétisme

Qatar : soupçons de corruption dans l'attribution des Mondiaux d'athlétisme

16 min

Des soupçons de corruption visent le Qatar et certains de ses hommes d'affaires, dans le cadre de l'attribution des Mondiaux d'athlétisme. Yousef Al-Obaidly a notamment été mis en examen. Il s'agit du patron de la chaîne française beIN Sports. Un homme de l'ombre aux grandes responsabilités.

Le patron du groupe de médias qatari BeIn, Yousef Al-Obaidly est mis en examen dans l'enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d'athlétisme
Le patron du groupe de médias qatari BeIn, Yousef Al-Obaidly est mis en examen dans l'enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d'athlétisme Crédits : STEPHANE ALLAMAN / DPPI - AFP

Le président de beIN Sports France, Youssef Al-Obaidly, a été mis en examen pour corruption active dans le cadre de l'attribution des mondiaux d'athlétisme de l'automne prochain au Qatar. L'homme, qui est également directeur général de beIN Sports au niveau mondial, aurait été impliqué dans un virement de plus de 3 millions d'euros entre une entreprise qatarie et une société sénégalaise, propriété de  l'ancien président de la fédération internationale d'athlétisme. Youssef Al-Obaidly, un homme qui goûte peu la lumière mais aux grandes responsabilités.

Très discret par nature, sa principale fonction dans notre pays est celle de Président, depuis 2014, de la chaîne beIN Sports. Il a justement succédé à Nasser El-Khelaïfi, patron du PSG, à ce poste. Cela fait en fait 16 ans qu'il encadre le déploiement dans le monde entier des chaînes sportives du Qatar. Le réseau beIN, qui est l'un des instruments d'influence de l'émirat sur toute la planète.

Contactée hier soir, la chaîne beIN Sports précise que cette affaire ne la concerne pas et se refuse donc à tout commentaire... De son côté, dans un communiqué, Yousef Al Obaidly rejette des "accusations infondées et sans consistance".

Les autres titres du journal

Le Parlement britannique pourrait voter sur la possibilité d'un second référendum sur le Brexit. Theresa May y consent finalement alors que le pays s'apprête à voter ce jeudi aux élections européennes.

La campagne des européennes et cette grande absente : l'agriculture. Pourtant, c'est bien l'agriculture qui pèse le plus lourd dans l'Union européenne.   

Nous irons en Turquie où une chaîne de télévision est accusée d'avoir censuré le candidat d'opposition pour les municipales d'Istanbul. Face à lui : le parti du président Erdogan espère bien récupérer la mairie.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......