LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une photo de la Dérision du Christ (ou le Christ moqué) de Cimabue, prise à Paris le 23 septembre 2019.

La France veut conserver le "Christ moqué" de Cimabue

14 min

Pour tenter de conserver ce "Christ moqué" dans ses collections nationales, la France a interdit son exportation.

Une photo de la Dérision du Christ (ou le Christ moqué) de Cimabue, prise à Paris le 23 septembre 2019.
Une photo de la Dérision du Christ (ou le Christ moqué) de Cimabue, prise à Paris le 23 septembre 2019. Crédits : PHILIPPE LOPEZ - AFP

Voici la grande histoire d'un petit tableau. Un tableau auparavant accroché chez une vieille dame à Compiègne, dans l'Oise, entre le salon et la cuisine. Un petit panneau du XIIIe siècle de Cimabue. Une oeuvre inédite, annonçant la Renaissance italienne et vendu en octobre dernier plus de 24 millions d'euros à un couple de collectionneurs chiliens. Or, la France refuse de s'en séparer. Le ministère de la Culture l'a reconnu comme trésor national. Son exportation est pour le moment interdite. Une course contre la montre est lancée. Explications de Nicolas Fillon.

Écouter
1 min
Une procédure enclenchée pour conserver en France le Christ moqué de Cimabue

Les autres titres du journal

Noël n'arrêtera pas les grévistes, toujours mobilisés au 21e jour du mouvement social contre la réforme des retraites. Des perturbations sont encore à prévoir, notamment à la SNCF et la RATP, avec en moyenne un TGV sur trois en circulation. 

Des messes de Noël ont été célébrées partout dans le monde, notamment en Chine - sous haute surveillance - où les autorités renforcent leur contrôle sur les écrits religieux en modifiant les traductions des textes. Le but : rester dans la ligne du Parti communiste. Explications de Stéphane Pambrun, correspondant à Pékin.

Écouter
1 min
Chine : des écrits religieux retraduits

Le nombre de naissances est en chute libre au Japon. Il est passé sous la barre des 900 000 cette année. Le Premier ministre évoque une "crise nationale". Précisions de Frédéric Charles, correspondant de RFI pour France Culture à Tokyo.

Trente ans après la mort du dictateur communiste roumain Ceausescu, des nostalgiques continuent de lui rendre hommage. Reportage de Paul Cozighian au cimetière militaire de Bucarest.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......