LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sihem Ben Sedrine, la présidente de l’Instance vérité et dignité, traite les dossiers concernant des crimes de l'Etat français en Tunisie

La justice transitionnelle en Tunisie accuse la France de crimes d'Etat

15 min

La Tunisie devrait réclamer 30 millions d'euros à la France, début juillet, au titre de réparations, après des crimes commis par l'armée française à la fin des années 50. Des représentants de la justice transitionnelle en Tunisie disent avoir des preuves. C'est une information France Culture.

Sihem Ben Sedrine, la présidente de l’Instance vérité et dignité, traite les dossiers concernant des crimes de l'Etat français en Tunisie
Sihem Ben Sedrine, la présidente de l’Instance vérité et dignité, traite les dossiers concernant des crimes de l'Etat français en Tunisie Crédits : Simon Kremer / DPA / dpa Picture-Alliance - AFP

La France est dans le collimateur de la justice transitionnelle tunisienne. L’IVD (l’instance vérité et dignité), chargée de faire la lumière sur les crimes d'état commis sous les régimes de Bourguiba et de Ben Ali, exige excuses et réparations de la part de l’Etat français. Un mémorandum sera envoyé très prochainement. C’est ce que nous révèle la Présidente de l’instante, Sihem Ben Sedrine.

Les premières violations commises par l’Etat français à travers ses parachutistes et son aviation ont eu lieu, selon elle, en juillet 1956. "La Tunisie était indépendante et ils ont pilonné tout le sud et ils ont tué des centaines de Tunisiens. Et puis, le grand grand massacre, c’était à Bizerte. Ils ont tué un peu moins de 5 000 personnes", souligne Sihem Ben Sedrine. L’IVD a documenté toutes ces violations. Elle a décidé d’envoyer un mémorandum à la France, lui demande des excuses et des réparations. Pour le cas de Bizerte, cela pourrait s'élever à plus de 30 millions d'euros.

Écouter
1 min
La présidente de l'Instance vérité et dignité en Tunisie s'est confiée à Maurine Mercier à Tunis

Nous avons tenté de joindre l’ambassadeur de France en Tunis pour obtenir sa réaction. Sans succès, en ce mercredi matin. 

Les autres titres du journal

Les actions engagées pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre restent insuffisantes, selon le premier rapport du Haut conseil pour le climat. Elles doivent être renforcées dès maintenant si la France veut respecter ses engagements dans le cadre de l'accord de Paris. 

Près de 25 maires de droite et du centre se retrouvent ce mercredi matin à Paris. Soutenant l'action du gouvernement, ils vont créer une association qui pourrait s'appeler "la République des maires". Information France Culture, détaillée dans ce journal.   

Emmanuel Macron débute une visite de deux jours au Japon. A cette occasion, zoom sur les pères français séparés de force de leurs enfants par les mères japonaises, avec l'approbation de la justice japonaise.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......