LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Avec ce couvre-feu avancé, il s'agit d'éviter au maximum un reconfinement pur et dur.

Renforcement des restrictions sanitaires dans 15 départements de l'Est et du Sud de la France

14 min

Couvre-feu étendu dès 18h pour tenter de limiter la propagation du Covid-19. La mesure est accueillie favorablement dans les hôpitaux des zones concernées, mais beaucoup plus froidement chez les restaurateurs pour qui c'est encore synonyme d'une perte d'activité.

Avec ce couvre-feu avancé, il s'agit d'éviter au maximum un reconfinement pur et dur.
Avec ce couvre-feu avancé, il s'agit d'éviter au maximum un reconfinement pur et dur. Crédits : Nicolas Guyonnet - AFP

C'est comme si la vie s'adaptait au rythme de l'hiver : dès ce soir 18h, l'activité humaine va quasiment s'arrêter dans quinze départements où l'épidémie de Covid-19 est la plus virulente. Entrée en vigueur d'un couvre-feu avancé de deux heures, mesure qui doit permettre, disait hier le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, de freiner le bond des contagions dans ces territoires de l'Est du pays, ainsi que dans les Hautes-Alpes et les Alpes Maritimes. L'accueil de ce couvre-feu étendu, est assez froid, notamment chez les restaurateurs pour qui c'est un nouveau coup dur. Les établissements, fermés au public, survivent grâce à la vente à emporter. Une pratique qui sera rendue difficile à partir de ce soir. Illustration avec le restaurant Les Gamins à Besançon, où s'est rendue Marie-Coralie Fournier.

"Si la situation était amenée à se dégrader davantage dans certains territoires, on prendra les décisions qui s'imposent", prévient déjà le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Avec ce couvre-feu avancé, il s'agit donc d'éviter au maximum un reconfinement pur et dur. Si du côté des commerçants, la mesure est incomprise, elle est en tout cas accueillie avec satisfaction du côté des médecins dans les zones concernées. Comme en Meurthe-et-Moselle où l’épidémie reprend de l'ampleur. C'est la bonne décision pour Christian Rabaud, infectiologue à l'hôpital de Nancy.

La carte du couvre-feu à 18h à partir de ce samedi
La carte du couvre-feu à 18h à partir de ce samedi Crédits : Visactu

La réouverture des lieux culturels ne sera définitivement pas possible le 7 janvier prochain. Le virus circule trop, explique Gabriel Attal. Ce qui ne surprend pas Jean-Michel Ribes, le directeur du théâtre du Rond-Point. Il avait tout de même milité ces dernières semaines pour que les établissements puissent accueillir du public, en portant un recours devant le Conseil d'Etat, sans succès.

Les chiffres du Covid-19 en France le 1er janvier 2021
Les chiffres du Covid-19 en France le 1er janvier 2021 Crédits : Visactu

Les autres titres du journal

Au Brésil, la culture apaise la dureté de l'épidémie. Dans une vallée isolée de l’état du Mina Gerais, où les femmes mettent à contribution leur tradition lyrique pour aider les malades et les médecins. A travers l’ONG Ajenai, elles ont envoyé des vers improvisés et chantés pour ceux qui ont besoin d’un appui moral. A Rio de Janeiro, la correspondance d'Anne Vigna.

Aux Etats-Unis, Donald Trump a été humilié hier au Sénat. C'est une première pour le président sortant : le Congrès a contourné un veto du Bureau Ovale. Donald Trump s’opposait au budget de la Défense, tel que voté par le Parlement. Le Sénat, avec l’appui des Républicains, vient de valider le budget, à une écrasante majorité. A New York, les précisions de Loïg Loury.

En Corée du Sud, la loi qui criminalisait l'avortement a été supprimée hier. Même si cela était toléré et pratiqué, seules les femmes victimes de viols, ou dont la grossesse mettaient en danger leur santé, pouvaient jusqu'à présent bénéficier d’une interruption volontaire de grossesse. Le pays se trouve maintenant dans une situation particulière car il n’existe pas de loi en tant que tel qui encadre l’avortement. Les explications à Séoul de Nicolas Rocca.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......