LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les manifestants brandissent des pancartes contre la proposition de loi "sécurité globale", le 28 novembre 2020 à Paris.

Journée de manifestations pour les "droits sociaux", les "libertés" et les "justices", l'exécutif sous pression

15 min
À retrouver dans l'émission

De nouvelles manifestations contre la proposition de loi sécurité globale sont prévues samedi dans toute la France. Et cette fois, elles convergent avec les rassemblements contre la précarité. L'exécutif est sous pression.

Les manifestants brandissent des pancartes contre la proposition de loi "sécurité globale", le 28 novembre 2020 à Paris.
Les manifestants brandissent des pancartes contre la proposition de loi "sécurité globale", le 28 novembre 2020 à Paris. Crédits : JOEL SAGET - AFP

La défiance envers la proposition de loi sur la sécurité globale n'a fait que grandir ces 15 derniers jours. Samedi dernier, ils étaient plus de 130 000 à manifester en France, selon le ministère de l'Intérieur, 500 000 selon les organisateurs, regroupés dans une coordination intitulée Stop Loi Sécurité Globale. Celle-ci demande le retrait des articles 21, 22 et du très médiatisé 24 de la proposition qui, selon elle, portent atteinte aux libertés de la presse et d'expression. L'exécutif a bien essayé d'éteindre l'incendie mais cela n'a pas l'air de fonctionner, comme nous l'explique Rosalie Lafarge.

Écouter
1 min
Manifestations contre la proposition de loi "sécurité globale"

Les autres titres du journal

Vendredi soir, Emmanuel Macron a accordé plus de deux heures d'interview au média Brut. Le président de la République est notamment revenu sur la Convention citoyenne pour le climat, laissant apparaître son énervement, vous l'entendrez avec Elodie Forêt.

On croyait que le conflit touchait à sa fin en Éthiopie mais non : les combats semblent continuer dans plusieurs parties de la région dissidente du Tigré, selon l'ONU. L'aide humanitaire est toujours difficile à acheminer aux civils. Précisions de Noé Hochet-Bodin.

L'économie marocaine est en détresse. Il s'agit d'"une crise sans précédent" selon le roi Mohamed VI, et qui touche tous les secteurs, à cause de la pandémie de Covid-19. Christian Chesnot fait le point.

Les journalistes de la radio RTL s'inquiètent. Leur rédaction et celle du groupe M6 doivent fusionner à partir de la fin de l'année. Le groupe M6 a racheté RTL, il y a trois ans. Explications de Maïwenn Bordron.

L'équipe
Journaliste
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......