LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lula salue les milliers de partisans venus le soutenir à San Bernardo Do Campo

Lula arrache quelques heures de liberté à la justice brésilienne

15 min

L'ex-président de gauche du Brésil Lula n'a pas répondu à l'ultimatum du juge Moro qui lui intimait de se rendre de lui-même vendredi soir en vue de son incarcération. Condamné à 12 ans de prison pour corruption, il dénonce une acharnement politiquer de la justice et mobilise ses partisans.

Lula salue les milliers de partisans venus le soutenir à San Bernardo Do Campo
Lula salue les milliers de partisans venus le soutenir à San Bernardo Do Campo Crédits : Miguel Schincariol - AFP

Quelques heures de liberté en plus, arrachées par Lula au Brésil: l'ex-président de gauche ne s'est pas rendu hier à la police qui devait l'emprisonner. Il tente de mobiliser une dernière fois ses soutiens et  négocie les conditions de son arrestation.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

En Hongrie, veille d'élections législatives dont le premier ministre ultra-conservateur Viktor Orban attend une consolidation de son parti, le Fidesz. A gauche, les électeurs sont prêts à tout pour l'affaiblir, quitte à voter pour l'extrême-droite.  

Dans ce journal nous revenons sur la répression sanglante, hier encore des manifestations à Gaza: au moins 9 morts et 400 blessés, après les face-à-face, à distance, entre manifestants palestiniens et armée israélienne.    

En France, rien ne bouge, sur le front des négociations à la SNCF. Impasse totale, la CGT accuse le gouvernement de refuser toute remise en cause de sa réforme, et évoque une prolongation du mouvement de grève au-delà du mois de juin. 

La majorité présidentielle lance sa "grande marche" pour l'Europe. Opération porte-à-porte, comme avant la présidentielle de l'an dernier, mais cette fois pour aller prêcher la bonne parole européenne en vue des élections de l'an prochain.

Une édition présentée par Camille Magnard

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......