LE DIRECT
Rond point occupé au Mans le 6 décembre 2018.

Gilets jaunes : un "acte 4" sous très haute sécurité face à la crainte d'une nouvelle flambée de violences

16 min

C'est une journée qui fait trembler l'exécutif, qui a multiplié les appels aux calmes et les déclarations alarmistes ces derniers jours pour dissuader les manifestants de venir à Paris.

Rond point occupé au Mans le 6 décembre 2018.
Rond point occupé au Mans le 6 décembre 2018. Crédits : JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Des blindés sur les Champs-Elysées, 8 000 policiers et gendarmes déployés dans Paris et 89 000 sur l'ensemble du territoire. Cette quatrième journée de mobilisation cristallise les craintes de nouvelles flambées de violences après les émeutes urbaines près de l'Arc de Triomphe samedi dernier.  

Dès le début de ce journal, nous prenons la température porte Maillot avec notre reporter sur place Mathilde Dehimi.

Les forces de l'ordre ont mené une série d'arrestations préventives pour tenter de déminer le terrain alors que le groupe des "gilets jaunes libres" a rencontré le Premier ministre hier soir à Matignon. Ils ont lancé un nouvel au calme et demandé aux manifestants de ne pas venir à Paris. 

Alors que l'exécutif semble débordé de toutes parts, les maires s'inquiètent aussi en région et font ce qu'ils peuvent pour apaiser les tensions. Éclairage de Stéphane Robert.

La marche pour le climat est maintenue à Paris malgré les risques de sécurité. Pour Pauline Boyer, porte-parole de l'ONG Alternatiba, le risque d'inaction face à l'urgence climatique  est bien plus grave que celui de manifester.

Le Téléthon se poursuit jusqu'à demain. 

Avec 250 projets, et 33 essais thérapeutiques en cours, il a permis d’accélérer la recherche sur les maladies rares.

À venir dans ... secondes ...par......