LE DIRECT
Les heurts ont fait au moins 180 blessés

Affrontements violents à Jérusalem-Est, en pleine prière sur l'Esplanade des Mosquées

14 min

Des affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens hier soir à Jérusalem, les plus violents depuis des années, alors que des dizaines de milliers de fidèles étaient réunis dans l'enceinte de l'Esplanade des Mosquées. Le bilan fait pour l'instant état de 180 blessés.

Les heurts ont fait au moins 180 blessés
Les heurts ont fait au moins 180 blessés Crédits : EMMANUEL DUNAND - AFP

C'est l'un des affrontements les plus violents des dernières années. Jérusalem-Est a été le théâtre hier de heurts entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes. A quelques jours de la fin du Ramadan, plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient réunies autour de la mosquée Al Aqsa sur l'esplanade des mosquées. Des tensions ont éclaté, puis des violences. On compte au moins 180 blessés, dont six parmi la police israélienne. Frédéric Métézeau a suivi les événements dans la vieille ville de Jérusalem.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres du journal

Le président colombien appelle au dialogue. Dix jours après le début de la vague de contestation qui parcourt le pays, Ivan Duque se dit prêt à écouter ceux qui protestent, mais avant toute discussion, il exige la levée des barrages routiers qui perturbent les approvisionnements de carburants, médicaments et aliments. Un changement de ton, alors que jusqu'à présent, les manifestants ont été réprimés avec violence : 26 morts et plus de 650 blessés. La communauté internationale (ONU, Union Européenne, Etats-Unis) a d'ailleurs dénoncé l'usage disproportionné de la force par la police. Mais si dialogue entre les grévistes et l'exécutif il y a, la liste des revendications à négocier est particulièrement longue, comme le souligne Frédéric Louault, professeur à l’Université Libre de Bruxelles, et spécialiste de l’Amérique Latine.

C'était attendu et c'est maintenant officiel : Eric Dupond-Moretti se lance dans la campagne pour les régionales. Le ministre de la Justice, l'annonce aujourd’hui dans un entretien au journal la Voix du Nord. Il est candidat sur la liste LREM pour les régionales dans les Hauts-de-France. Alors certes, il n’en prendra pas la tête comme cela avait été évoqué cette semaine, car Laurent Pietraszewski reste à la tête de la liste macroniste, mais il est celui qui arrive avec des arguments coups de poings, pour tenter de faire remonter la majorité dans les sondages. Le décryptage d’Antoine Marette.

Emmanuel Macron est attendu à Paris tout à l'heure, pour la traditionnelle cérémonie du 8 mai, sous l’Arc de Triomphe : commémoration de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie en 1945, une nouvelle fois sans public à cause de l'épidémie. Pendant ce temps, l'Algérie commémorera aujourd’hui son propre 8 mai 45 :  "Journée nationale de la Mémoire" décidée par le président Abdelmajid Tebboune, pour honorer les victimes de la répression sanglante par l'armée française des manifestations indépendantistes à Sétif ce même jour, faisant jusqu'à 30 000 morts. La question mémorielle reste aujourd'hui une pomme une discorde entre la France et son ancienne colonie. Et par la même occasion, pour les autorités algériennes, c'est l'occasion de faire oublier le Hirak et les échecs de leurs politiques. Analyse de Christian Chesnot.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......