LE DIRECT
Le président américain Donald Trump serre la main de son homologue Emmanuel Macron, samedi 8 juin, lors de la photo d'ouverture du sommet du G7 à Charlevoix au Québec.

Au sommet du G7, la diplomatie de la franchise entre Donald Trump et ses partenaires

14 min
À retrouver dans l'émission

Quand la diplomatie laisse la place à la franchise : c'est l'ambiance de ce week-end au Québec. Les dirigeants du G7 s'affrontent sur les questions commerciales. Pas sûr qu'ils accouchent d'une déclaration commune d'ici la fin du sommet.

Le président américain Donald Trump serre la main de son homologue Emmanuel Macron, samedi 8 juin, lors de la photo d'ouverture du sommet du G7 à Charlevoix au Québec.
Le président américain Donald Trump serre la main de son homologue Emmanuel Macron, samedi 8 juin, lors de la photo d'ouverture du sommet du G7 à Charlevoix au Québec. Crédits : IAN LANGSDON/POOL - Maxppp

Y aura-t-il une déclaration commune à l'issue du G7 samedi 9 juin ? Depuis vendredi, les dirigeants européens (Emmanuel Macron, Angela Merkel, Theresa May et Giuseppe Conte), le président américain Donald Trump, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, sont réunis au Manoir Richelieu, un hôtel cinq étoiles situé sur la commune de La Malbaie, région de Charlevoix au Québec. Malgré les rencontres et réunions de travail, l'ambiance est crispée, sur fond de début de guerre commerciale : les tarifs douaniers imposés par Donald Trump la semaine dernière à ses partenaires ne passent pas. Le président américain partira plus tôt que ses alliés. Il doit s'envoler pour Singapour où il préparera un autre sommet, avec son homologue nord-coréen Kim Jong-un, mardi 12 juin.

Sommet à l'Ouest, mais aussi à l'Est

Tournons notre regard vers l'Est. Un autre sommet se tient samedi : celui de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) qui réunit la Chine, la Russie, l’Inde, le Kazakhstan, le Pakistan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. Cette année, il accueille aussi le président iranien Hassan Rohani, en conflit ouvert avec Donald Trump sur l'accord sur le nucléaire. 

Le Nicaragua s'enfonce dans la crise : plus de 130 morts depuis le début de la vague de contestation contre le président Daniel Ortega qui manie l'art du double langage, dénonce Amnesty international. 

Jean-Pierre Bemba est acquitté. Verdict surprise des juges d'appel de la Cour pénale international vendredi 8 juin. L'ancien vice-président congolais avait été condamné à 18 ans de prison, en première instance, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. 

Un tract qui crispe 

En France, Laurent Wauquiez tente de réveiller l'appareil militant chez Les Républicains..  Distributions de tracts ce week-end un peu partout en France. Mais, le petit document a des accents identitaires et il crispe même dans son propre camp. 

Eux s'apprêtent à parcourir la  France à vélo pour remobiliser les Français sur la question du climat : des militants de l'ONG Alternatiba partent de la place de la bataille de Stalingrad, à Paris, samedi après-midi. Arrivée prévue à Bayonne dans quatre mois.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......