LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marie-Noëlle Lienemann le 24 juin 2017 à Paris.

Marie-Noëlle Lienemann quitte le PS : "Je suis au bout d'un chemin"

14 min

C'était attendu. C'est fait. Au lendemain du départ d'Emmanuel Maurel, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann annonce à son tour qu'elle quitte le PS. Le parti est devenu "un canard sans tête" selon elle. Il ne reste quasiment plus rien de l'aile gauche du parti.

Marie-Noëlle Lienemann le 24 juin 2017 à Paris.
Marie-Noëlle Lienemann le 24 juin 2017 à Paris. Crédits : ZAKARIA ABDELKAFI / AFP - AFP

Décidément, l'aile gauche du Parti socialiste a le sens des symboles ! Vendredi 12 octobre, son chef de file Emmanuel Maurel a déclaré qu'il quittait le parti le jour où celui-ci rendait les clés de Solférino, son siège historique à Paris, vendu en raison des difficultés financières au lendemain de ses déroutes électorales. Samedi matin, c'est une autre figure de la gauche socialiste, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, qui a annoncé son départ... quelques heures avant un important conseil national du PS - le parlement interne - au cours duquel doit être validée la feuille de route pour les élections européennes de mai 2019. "Le PS est un canard sans tête", estime la vice-présidente du Sénat sur le site du Journal du dimanche. "Je le regrette parce que je suis au Parti socialiste depuis mes 20 ans, indique-t-elle sur franceinfo samedi matin. Mais, là, je suis au bout d'un chemin. J'ai défendu ce combat de l'intérieur, jusqu'au dernier congrès en espérant que le bilan du quinquennat amènerait un sursaut, qu'on retrouve notre identité, notre base sociale, le chemin de l'unité des forces de gauche... Hélas, je constate aujourd'hui que ce n'est pas le cas."

J'ai toujours essayé de faire que le PS retrouve ses bases populaires et sa position au cœur de la gauche.

"Il ne reste quasiment plus rien de l'aile gauche, analyse le politologue Fabien Escalona, enseignant à Science po. Et les ailes gauche ont toujours été importantes dans ce parti. Ce n'est pas un grand événement, mais à l'échelle du Parti socialiste et de son histoire, c'est quand même quelque chose d'important."

Les autres titres du journal 

Les Jeunes républicains eux aussi doivent se reconstruire. En dix ans, le mouvement est passé de 30.000 à 3.000 adhérents. Ce samedi, ils élisent leur nouveau chef. Il faut départager deux candidats : Aurane Reihanian, le poulain du président LR Laurent Wauquiez, et Charles-Henri Alloncle qui était le jeune loup de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Ils se sont livrés un duel sans merci, pourtant leur ligne est similaire, fortement marquée à droite. 

A la Une aussi aujourd'hui : le changement climatique. Des dizaines de milliers de Français s'apprêtent à descendre dans les rues aujourd'hui pour des "marches pour le climat" afin d'appeler à une prise de conscience. Aux Etats-Unis, le discours climato-sceptique se répand, comme en Floride où, pourtant, l'ouragan Michael a laissé des scènes de désolation et fait 17 morts selon un bilan provisoire. Le savoir scientifique est concurrencé par les croyances religieuses et fatalistes. Reportage à suivre de notre correspondant, Grégory Philipps. 

L'intelligence artificielle au secours des victimes de la famine : c'est le projet de Microsoft, Amazon et Google. Les trois géants du web s'allient à la Banque mondiale, les Nations unies et le comité international de la Croix-Rouge pour monter le projet FAM. 

Et puis, au Brésil, la fronde anti-Jair Bolsonaro s'organise, une semaine après le premier tour des élections présidentielles qui a donné une large avance au candidat d'extrême droite.

Intervenants
  • Ancien président du Conseil constitutionnel, ancien président de l'Assemblée nationale, président du Conseil supérieur des archives.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......