LE DIRECT
Les Algériens ont manifesté au lendemain de l'élection du nouveau président Abdelmedjid Tebboune, pour un 43e vendredi de mobilisation.

La main tendue du nouveau Président algérien à la contestation populaire qui secoue le pays depuis plus de dix mois pourrait rester en suspens

15 min

Au lendemain de l'élection dès le premier tour d'Abdelmedjid Tebboune en Algérie, les manifestants du mouvement Hirak restent convaincus de la continuité du système d'Abdelaziz Bouteflika.

Les Algériens ont manifesté au lendemain de l'élection du nouveau président Abdelmedjid Tebboune, pour un 43e vendredi de mobilisation.
Les Algériens ont manifesté au lendemain de l'élection du nouveau président Abdelmedjid Tebboune, pour un 43e vendredi de mobilisation. Crédits : Adel Sehrei - Maxppp

La contestation populaire ne devrait pas faiblir de sitôt en Algérie. Elle pourrait continuer à vivre au rythme des manifestations chaque vendredi. Ce vendredi n'a pas fait exception pour l'élection de son nouveau Président.  

Abdelmadjid Tebboune, élu avec 58% des suffrages exprimés, aura du mal à convaincre la rue. Cet ex-fidèle du président déchu Abdelaziz Bouteflika a surtout profité d'une abstention massive de près de 60%. Le mouvement de contestation Hirak a donc boudé l'élection.  Le président veut leur tendre la main, mais pour eux son destin est bien trop lié au régime de son prédecesseur. 

Les autres titres du journal

La Chine et les Etats-Unis enterrent la hache de guerre, en tout cas sur le plan commercial. Un nouvel accord préliminaire a été décidé entre Washington et Pékin qui se livraient une guerre des droits de douane depuis 2 ans. Quelle portée à cette annonce ?

Reportage à Rome également alors que le mouvement des Sardines s'apprête à fêter son premier mois d'existence. Le mouvement de contestation en réaction à l'élection du très droitier Matteo Salvini tente d'opérer une révolution douce en Italie. 

Nous reviendrons aussi sur la grève en France, la mobilisation contre la réforme des retraites. 10e jour de grève dans les transports, qui commence à avoir un impact sensible sur les commerçants, très inquiets à la veille de Noël.  

La réforme des retraites peut-être fragilisée par la position inconfortable de son haut commissaire aux retraites. Jean-Paul Delevoye a encore fait un oubli dans sa déclaration à la haute autorité de la transparence de la vie publique. 

Et puis, en fin de journal, une étude inquiétante pour la santé publique. La consommation de crack et de cocaïne est en forte hausse.

La consommation de crack s'est élargie à des publics insérés socialement. C'est la formulation de l'observatoire français des drogues et toxicomanies. Et le coût moyen de la cocaïne a très fortement diminué, 70 euros le gramme seulement.

À venir dans ... secondes ...par......