LE DIRECT
Près de la moitié des Etats fédérés en Inde ont décidé de suspendre une grande partie du droit du travail en vigueur

L'Inde remet en cause le droit du travail

15 min

Le dé-confinement doit débuter lundi 18 mai en Inde. Pour relancer l'économie de ce pays de plus d'1,3 millions d'habitants, près de la moitié des gouvernements régionaux ont décidé de suspendre le droit du travail.

Près de la moitié des Etats fédérés en Inde ont décidé de suspendre une grande partie du droit du travail en vigueur
Près de la moitié des Etats fédérés en Inde ont décidé de suspendre une grande partie du droit du travail en vigueur Crédits : Indranil MUKHERJEE - AFP

L'Inde prépare son dé-confinement, prévu lundi prochain, et déjà les gouvernements régionaux annoncent des réformes majeures pour tenter de relancer l’économie : près de la moitié des Etats fédérés ont décidé de suspendre une grande partie du droit du travail en vigueur, dans l’espoir que cela attirera davantage d’investissements, entre autres de Chine. Il s'agit du salaire minimum, des congés payés ou du fonctionnement des syndicats, par exemple, est suspendu. Pour ces derniers, c’est une régression dangereuse.

Écouter
1 min
L'Inde remet en cause le droit du travail, par Sébastien Farcis

Les pays émergents sont peut-être les plus fragiles. 2020 sera la pire année depuis des décennies, selon l’agence de notation Standard and Poors. Leur endettement dépend du dollar et leurs revenus des matières premières et du tourisme. 102 pays émergents ont déjà fait appel au Fonds Monétaire International, le FMI. 

Les autres titres du journal

L'activité reprend tout doucement en France, au terme de cette première semaine de dé-confinement. Bilan à venir alors que le weekend s'annonce ensoleillé pour beaucoup. Les réservations d’hôtels ou de voiture repartent.

Pendant ce temps, des militants environnementaux refusent la reprise d'une "consommation excessive". Ils se mobiliseront aujourd'hui dans une quarantaine de villes avec des actions de désobéissance civile. 

Le premier tour des municipales, mi-mars, n'a pas contribué à accélérer la diffusion du virus. Une étude vient de paraître en ce sens. Nous y reviendrons.

Le Covid-19 s'est introduit, cette semaine, au Bangladesh, dans des camps de réfugiés Rohingyas. Le pire est à craindre, disent les associations sur place. Reportage à suivre.

Nous vous présenterons un festival itinérant de cinéma, en drive-in : chacun dans sa voiture. La culture, donc, la distance physique.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......